Aller au contenu principal

Embargo russe : les ministres de l’Agriculture cherchent la parade

Quelles mesures pour soutenir les agriculteurs victimes de l'embargo russe sur les produits alimentaires ?

Rechercher des «marchés alternatifs». Telle est la nouvelle piste que souhaitent explorer les ministres de l’Agriculture des Vingt-huit réunis, le 5 septembre, pour soutenir les agriculteurs victimes de l’embargo russe sur l’agroalimentaire. La plupart des pays se sont accordés sur le fait que la crise n’était pas d’origine agricole. Mais de là à considérer qu’il serait nécessaire de mobiliser des fonds d’origine non agricole, le pas n’a pas été franchi. La France, par la voix de Stéphane Le Foll, estime qu’il faut d’abord puiser dans toutes les sources possibles de financement, avant de solliciter un budget de crise. C’est d’ailleurs l’avis de Dacian Ciolos, le commissaire européen à l’Agriculture. D’autres pays comme la Belgique et l’Allemagne ont évoqué un recours à l’OMC. Mais on sait qu’il faudra attendre plusieurs années pour obtenir un jugement favorable.
Ceci étant, lors du Conseil des ministres de l’Agriculture, Dacian Ciolos s’est engagé à mettre en place une «task force» pour décider d’éventuelles mesures ciblées dans les différentes filières. Il a également confirmé le déblocage d’une enveloppe de 30 millions d’euros pour financer des actions de promotion. En revanche, Bruxelles n’envisage pas de réactiver les restitutions. Le Commissaire juge qu’elles ne sont pas l’outil approprié à la situation.
Dacian Ciolos n’a pas exclu des compensations ciblées pour les agriculteurs dont les revenus sont directement affectés par l’embargo russe. Mais au préalable Bruxelles veut identifier les catégories d’agriculteurs, les secteurs ou encore les pays les plus touchés avant de distribuer des aides. On en saura peut-être davantage au Conseil informel des ministres de l’Agriculture qui se tiendra à Milan les 28,29 et 30 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Entre l’activité de la ferme et la conduite du car, Pascal Degand a trouvé un bon équilibre.
Conducteur de bus et agriculteur, la double-activité heureuse
Chaque jour de la semaine, 250 bus Transdev-CAP (Les Courriers automobiles picards) sillonnent les routes régionales,…
De Tailly-l’Arbre-à-Mouches à la feria d’Alès en stop
Trois jeunes filles de Tailly-l’Arbre-à-Mouches se sont lancé le défi un peu fou de rejoindre en stop la féria d’Alès, dans les…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde