Aller au contenu principal

En Allemagne, des protestations contre la jachère obligatoire

En affichant le chiffre 4 sur le bord des champs avec des planches de bois, des agriculteurs allemands entendent montrer leur opposition à l'obligation de mettre en jachère 4% de leurs terres à partir de 2023.

jachère
© D.R.

Un chiffre 4 réalisé en planches vertes commence à apparaître dans les champs en Allemagne en bordure des routes. Il signe la protestation des agriculteurs contre les 4 % de jachère imposés par Bruxelles dans la prochaine PAC, dès 2023. Les protestataires appartenant au collectif Land Schafft Verbindung et Bauer Villi refusent d’appliquer cette décision et produiront illégalement des productions alimentaires sur ces surfaces, aussi longtemps que la situation alimentaire n’est pas rétablie. La quote-part d’aide européenne de base sera versée au compte du Programme alimentaire mondial (PAM), indique les initiateurs de cette démarche. Ils estiment que la mesure de Bruxelles est une décision folle qui ne peut pas être expliquée dans la perspective des crises alimentaires qui se dessinent dans beaucoup de pays du monde.

Les agriculteurs les transformateurs et tous les citoyens sont appelés à participer à cette action partout en Europe, y compris en France.

Le collectif a calculé que ces 4 % représentent les terres arables d’Autriche, des Pays-Bas, de Belgique et du Luxembourg réunis qui ne pourraient plus être utilisées à partir de cet automne. Cela fait 4,22 millions d’hectares. Avec un rendement moyen de 6,1 t/ha, cette surface peut fournir 25,7 millions de tonnes de blé (Mt). De quoi satisfaire les besoins d’importations de l’Égypte, du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie et de l’Éthiopie, dont le total atteint 28,5 Mt/an environ.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde