Aller au contenu principal

En Hauts-de-France, un élevage bovin avant tout laitier

Combien de bovins compte la région ? Ou sont-ils installés ? Pour quels types de productions les élèvent-on ? Quelle est la race star de nos élevages. Éléments de réponse avec une enquête d’Agreste Hauts-de-France.

La Prim’holstein en lait et la charolaise en viande sont en tête dans les élevages de la région. 
La Prim’holstein en lait et la charolaise en viande sont en tête dans les élevages de la région.
© Pixabay

En 2019, le cheptel bovin des Hauts-de-France s’élève à 1,2 million d’animaux, dont 39 % de vaches, 35 % d’autres bovins de plus d’un an et 26 % d’autres bovins de moins d’un an. La région possède 6,4 % du cheptel français, ce qui la place en 9e position des régions françaises. Les élevages de la région comprennent 300 000 vaches laitières, soit 8,4 % du cheptel national. Les vaches allaitantes sont presque moitié moins nombreuses : elles sont 162 000, soit 4 % du cheptel français. Les principales régions de vaches laitières sont la Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire. Elles concentrent à elles trois la moitié du cheptel français. Les régions herbagères du centre de la France, Nouvelle Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, arrivent en tête pour le nombre de vaches allaitantes. 

 

Un cheptel bovin concentré

En 2019, 9 600 exploitations de la région détiennent des bovins. Parmi elles, 6 900 ont des vaches allaitantes et 5 300 des vaches laitières (3 600 exploitations ont les deux). La taille moyenne d’un troupeau de bovin est de 124 bêtes dans la région, contre 115 en France métropolitaine. Le cheptel est relativement concentré. Près de la moitié (46 %) des exploitations ne détiennent que 16 % des vaches. Symétriquement, 54 % des exploitations détiennent 84 % des vaches. Ces chiffres sont proches de la moyenne nationale. 

Les bovins se répartissent inégalement sur le territoire régional. Ils sont avant tout présents dans le Pas-de-Calais (31 %) et le Nord (27 %),
un peu moins dans l’Aisne et dans la Somme (16,5 % chacune) et peu dans l’Oise (9 %). L’élevage bovin se localise surtout sur la façade ouest de la région (près du littoral et le long de la Normandie) et au nord-est de la région (Thiérache et Hainaut). 

 

La Holstein dépasse toutes les autres races 

Dans la région, neufs bovins de race laitière sur dix sont de race Holstein (contre 68 % au national), ce qui laisse peu de place aux autres races, les Montbéliardes ou Normandes constituant respectivement 5 % et 2 % des bovins lait. La Bleue du nord, originaire du Hainaut belge, et la Rouge Flamande sont des races pour lesquelles 9 bêtes sur 10 sont présentes dans la région. Les races allaitantes sont plus variées : 33 % de Charolaises, 23 % de Blondes d’Aquitaine (le double du national), 18 % de Croisées, 11 % de Limousines (moitié moins qu’au national). Parmi les autres races figure en tête la Blanc bleu dont la moitié des effectifs sont présents dans la région.

cheptel
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde