Aller au contenu principal

Communication
En Sarthe, une fresque pour répondre à un tag antispéciste

Visé par un tag antispéciste, Étienne Fourmont, producteur de lait dans la Sarthe et vidéaste, a répliqué en le faisant recouvrir par une fresque, inaugurée le 16 mai.

fresque Etienne Fourmont
« Deux ans après l'agression des antispécistes et le message de haine qui couvrait ce mur, il était temps de délivrer un message de paix », a souligné Etienne Fourmont, lors de l’inauguration de la fresque qui couvre le mur de son silo.
© Agence Artcher

Éleveur laitier à Viré-en-Champagne (Sarthe), Étienne Fourmont a trouvé une réponse originale aux militants antispécistes venus taguer un des murs de son silo de fourrage : « Couvrir leur message agressif par un message de paix. » Résultat : une fresque intitulée « Peace and food », réalisée par les graffeurs Maks Leyso et Timid, du collectif vannetais A4 Création. L’œuvre a été inaugurée le 16 mai en présence d’élus locaux et du collectif des Z’Homnivores, soutien de l’opération.

Le choix d’une réponse graphique tombait sous le sens pour l’éleveur sarthois, qui dont la ferme familiale avait accueilli une galerie d’art par le passé. Le choix de la communication également : sous le pseudo Agri Youtubeurre, Étienne Fourmont partage des dizaines de vidéos sur Internet pour expliquer son métier d’éleveur laitier. Une activité qui lui avait valu « des échanges compliqués en ligne avec des militants anti-élevage ». Mais lors de la nuit du réveillon 2019, ce n’est plus derrière un écran, mais sur un mur de l’exploitation que les activistes ont tagué « 2020 Abolition » (pour « abolition de l’élevage »).

Étienne Fourmont n’était pas le seul visé en cette fin 2019 : une quinzaine d’exploitations du grand Ouest ont déploré des dégradations, voire des vols d’animaux. Le 31 mars 2022, les neuf militants mis en cause ont été condamnés à des peines d’amendes, de prison avec sursis et de travaux d’intérêt général. Un verdict insuffisant aux yeux de la victime. « Vu l’importance de l’agriculture, il aurait été important que la justice mette un coup d’arrêt » à ces pratiques avec des peines plus sévères, déplore M. Fourmont.

Une PPL déposée en septembre 2021

Une position partagée par Yves Fantou, porte-parole du collectif breton Les Z’Homnivores, qui rassemble « des acteurs majeurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire » : « Une réponse politique est indispensable pour renforcer le cadre juridique afin de garantir à nos producteurs et acteurs de l’alimentation la liberté d’exercer leurs activités », demande-t-il dans un communiqué du 17 mai. Un chantier ouvert lors du précédent quinquennat avec la création fin 2019 de la cellule Déméter au sein de la gendarmerie nationale, puis à travers une mission d’information présidée par le député Xavier Breton. En septembre 2021, cet élu LR de l’Ain a déposé une proposition de loi pour en appliquer les recommandations. Affaire à suivre, donc, après les législatives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde