Aller au contenu principal

En visite en Bretagne, Emmanuel Macron dit « merci à la ferme France »

Emmanuel Macron a passé l'après-midi, mercredi 22 avril, dans une serre de tomates puis un supermarché du Finistère, afin de rendre hommage à toute la chaîne de « la ferme France », symbole de la « deuxième ligne » de la « guerre » contre le coronavirus.

De dos, le président de la République s'est rendu dans une exploitation maraîchère, hier, dans le Finistère pour rendre hommage à la profession agricole.
De dos, le président de la République s'est rendu dans une exploitation maraîchère, hier, dans le Finistère pour rendre hommage à la profession agricole.
© Elysée

En visite hier, le 22 avril en Bretagne pour rendre hommage à la « ferme France », le chef de l'Etat a d'abord arpenté les allées des vastes serres de tomates de l'exploitation des frères Roué, à Cléder. Arrivé sans masque, il a discuté avec les exploitants et des salariés, à bonne distance.

« Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier. J'espère que nos concitoyens vont être réconciliés avec ce beau métier qui est celui de nourrir la nation ».

Il a également déclaré : « Le citoyen, quand il est consommateur ne doit pas oublier d'être citoyen. Il faut se poser la question, d'où vient ce qu'on a dans l'assiette ». Et d'ajouter: « Je ne suis ni nationaliste ni protectionniste, a-t-il dit, mais si on veut retrouver le contrôle de nos vies, il faut redonner du sens à ce qu'on fait collectivement. Cela ne veut pas dire fermer les frontières, mais on a parfois accepté des choses incohérentes au nom d'une mondialisation accélérée ».

Des agriculteurs sur les Champs Elysées le 14 juillet ?

Plusieurs élus et pétitions en ligne demandent au Président de la République depuis plusieurs semaines d'associer les corps de métier qui luttent au quotidien contre l'épidémie de Covid-19 au prochain défilé du 14 juillet.

Dans une lettre qu'elle a adressé le 23 mars dernier au Président de la République, Emmanuel Macron, la sénatrice de Paris et conseillère du 17ème arrondissemen de Paris, Catherine Dumas, cite en premier lieu « les personnels hospitaliers en première ligne et fortement mobilisés », en faisant l'impasse sur le monde agricole.

Sur la page Facebook de l'Action agricole picarde, un sondage vous permet de répondre à la question : « Faut-il que les agriculteurs soient associés au prochain défilé du 14 juillet pour leur rendre hommage comme cela est proposé pour les soignants ? »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde