Aller au contenu principal

En Wallonie, on peut chasser jusqu'à 4 personnes

Alors que les chasseurs français restent suspendus à des dérogations aux règles de confinement lié au Covid-19, la province belge de Wallonie autorise la pratique à condition de ne pas rassembler plus de 4 personnes.

Sans chasse, la région wallonne craint une explosion des dégâts liés à la présence de grands animaux.
Sans chasse, la région wallonne craint une explosion des dégâts liés à la présence de grands animaux.
© Pixabay

« C'est mieux que rien », estiment certains chasseurs installés de l'autre côté de la frontière franco-belge. Le 29 octobre, suite à des instructions liés à l'interdiction de certaines activités en Belgique pour faire face à la pandémie de Covid-19, le ministre chargé de l'Agriculture en région wallonne, Willy Borsus a précisé que « toutes les pratiques de chasse réunissant plus de quatre personnes sont interdites ».

Autrement dit, les pratiques de chasse réunissant jusqu'à 4 personnes maximum – c'est le cas par exemple de la chasse à l'affût -, « restent autorisées moyennant un strict respect des règles sanitaires élémentaires ». Parmi ces mesures, le port du masque, la distanciation sociale, le lavage des mains...

Pour le ministre Willy Borsus, « la priorité absolue doit être la santé publique et la sécurité sanitaire », a-t-il déclaré le 29 octobre. Quid des conséquences de l'interdiction des chasses collectives sur les populations de gibier et les dégâts qui pourraient être occasionnés par une trop grande présence d'animaux ? « Je suis conscient qu'une telle mesure d'interdiction aura des conséquences importantes sur les possibilités de prélèvements de gibier », explique le ministre wallon à la tête d'une délégation large qui englobe l'économie, le commerce extérieur, la recherche et l'innovation, le numérique, l'agriculture ou encore l'aménagement du territoire.

Gérer la question des dégâts

Le risque est d'autant plus important que ces nouvelles mesures de suspension des chasses collectives viennent s'ajouter aux contraintes liées à la peste porcine africaine (PPA). Pour Willy Borsus, il pourrait donc bien y avoir des difficultés à « boucler » certains plans de chasse. Quant à la question des dégâts occasionnés par la faune sauvage et leur indemnisation, il s'agit pour le membre du gouvernement wallon « d'une question qui doit également être gérée ».

Une rencontre sur « les conséquences de cette interdiction » devait se tenir aujourd'hui, vendredi 30 octobre, dans la matinée, avec le Département de la nature et de la forêt (DNF), les représentants des chasseurs ainsi que les villes et communes propriétaires de domaines forestiers, indique un communiqué du ministère de l'Agriculture auquel la chasse est rattachée en Wallonie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde