Aller au contenu principal

Enfilez gants et gilet orange pour une région propre

Du 16 au 18 mars, la Région et les fédérations régionales de chasseurs et de pêche renouvellent leur opération «Hauts-de-France propres, ensemble nettoyons notre région !»

L’année dernière, 40 000 participants ont ramassé 1 000 tonnes de déchets dans toute la région. 
L’année dernière, 40 000 participants ont ramassé 1 000 tonnes de déchets dans toute la région. 
© Région Hauts-de-France


Il y a cinq ans, les fédérations des chasseurs et de pêche de la Somme s’associaient pour créer un événement original : «Som’propre», qui a permis la collecte de 685 tonnes de déchets et la participation de plus de 33 000 personnes lors des trois éditions. Pour la deuxième année, l’action de récupération des détritus a pris une ampleur régionale. Plus de 800 points de ramassage sont enregistrés à ce jour pour des «Hauts-de-France propres, ensemble nettoyons notre région», les 16, 17 et 18 mars.
«L’année dernière, j’ai mis les gants et le gilet à Rouvroy (59), confiait Xavier Bertrand, lors du lancement de l’action, le 8 mars, à Lamotte-Brebière. Il m’a fallu cela pour me rendre compte à quel point les gens ne faisaient pas attention. Mille tonnes ramassées en 2017, ça en fait des saloperies qu’on balance dans la nature !» Plus qu’en tant que politique, le président de la Région souhaitait témoigner en tant que citoyen, car ce week-end doit servir de «prise de conscience pour tous».

Triés sur place
L’enjeu sera encore de taille cette année, car les déchets sont en nombre. «Avec les grandes marées, les laisses de la mer sont très nombreuses. Elles sont remontées au moins jusqu’à Abbeville, sur les bords de la Somme», assure Michel Blanchard, président de la Fédération de pêche 80. Sacs, gants et gilets floqués du nom de l’action défileront donc dans la nature et le long des rivières. Les déchets, eux, sont triés sur place, puis envoyés en déchetteries et centres de tri de chaque intercommunalité.
L’organisation de points de ramassage est ouverte à tout volontaire. Les particuliers peuvent consulter les points de ramassage organisés près de chez eux, familles bienvenues. Il est également possible d’organiser un ramassage en se rendant à l’une des réunions de secteur, ou en se rapprochant d’un référent départemental. La liste des réunions et les informations pratiques sont disponibles sur le site Internet de l’opération.
Lors de ces réunions, la fédération organisatrice présente l’opération, les règles de sécurité et de tri. Elle enregistre également tous les points de ramassage proposés et est à disposition des volontaires pour les aider à l’organisation des ramassages. Les organisateurs reçoivent un kit de communication pour inviter le plus grand nombre à participer et communiquer sur le ramassage.

Une journée supplémentaire
La nouveauté cette année : l’opération est étendue à la journée du vendredi 16 mars, avec l’objectif d’une mobilisation encore renforcée avec la participation des écoles, des lycées et de davantage d’entreprises. Plus de 1 500 enfants sont inscrits, de la maternelle au lycée, et avec cela l’opportunité de «sensibiliser ces éco-citoyens en herbe à la protection de la nature».
La participation des entreprises est, pour Xavier Bertrand, l’un des enjeux de l’opération. «Si cette deuxième année est encore une réussite, et j’en file mon billet, nous pourrions interpeller l’Etat pour que cela devienne une journée nationale.» «Som’propre», «Hauts-de-France propres», «France propre». Une évolution séduisante.

Les particuliers peuvent consulter les points de ramassage organisés près de chez eux en consultant la carte interactive sur www.hautsdefrance-propres.fr.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde