Aller au contenu principal

Enseignement
Entre Le Paraclet et Carré, une relation qui prend racine

Le lycée agricole du Paraclet et le groupe de négoce Carré ont officialisé leur partenariat lors d’une journée technique sur les couverts d’interculture. 

C’est une première qui en appelle d’autres. Le 10 novembre dernier, en organisant conjointement une journée technique de présentation de couverts d’interculture, le lycée agricole du Paraclet, au sud d’Amiens, et le groupe de négoce Carré ont jeté les bases d’un partenariat que les deux structures souhaitent durable. «On démarre sur du concret», s’est félicité Xavier Bortolin, directeur du CFPPA du Paraclet, au moment de la signature de la convention qui le lie au Groupe Carré. Pour ce dernier, représenté par Philippe Touchais, directeur innovations, «l’idée de pouvoir travailler avec de futurs professionnels sur des thématiques particulières est quelque chose qui nous plait bien». En l’occurrence, il s’agissait pour le négoce d’accompagner un groupe d’élèves à mettre en place une plateforme d’essais d’intercultures et à en organiser la visite ouverte à tous. «Les couverts sont de plus en plus présents dans les itinéraires techniques, rappelait ainsi Philippe Touchais. Cela est une obligation, mais il y a aussi des opportunités à en tirer.» Deux dates de semis – le 28 juillet, date qualifiée d’«idéale» et le 9 septembre pour être au plus près du contexte de l’année - , et plusieurs mélanges de végétaux ont ainsi été testés en conditions réelles. Et à la clé, des résultats bien différents. 

 

Échanges entre étudiants et professionnels

Le Groupe Carré dispose ainsi de trois plateformes d’essais dédiées aux couverts : «En délocalisant nos vitrines de couverts, on arrive à mettre en évidence des différences de résultats selon les territoires», constate ainsi le directeur innovations du négoce régional. Pour le lycée du Paraclet, Xavier Bortolin se dit quant à lui «très satisfait d’accueillir ce type de vitrine». «L’intérêt pédagogique est évident. Avoir des essais à notre porte est le meilleur moyen d’y faire participer nos étudiants. Quand un professionnel parle, la portée auprès des étudiants est différente que lorsqu’il s’agit d’un enseignant que les étudiants croisent tous les jours.» Quelques agriculteurs ainsi qu’un groupe d’élèves du lycée agricole de Tilloy-les-Mofflaines (62) étaient conviés. 

 

Projets de formation

L’intérêt du partenariat entre le Lycée du Paraclet et le Groupe Carré est aussi d’aller «plus loin» dans les relations. «Le Groupe Carré est un employeur de compétences et il peut les trouver ici», explique Xavier Bortolin. «Rien que l’équipe de technico-commerciaux du Groupe Carré, c’est une cinquantaine de personnes, précise de son côté Philippe Touchais. On embauche pas mal de monde…» Chaque année, l’entreprise de négoce accueille des apprentis. Et si le Groupe Carré ne trouve pas chaussure à son pied, rien ne l’empêche, grâce à des échanges réguliers avec le lycée, d’envisager la création de formations «à la carte». Dans cet esprit, le lycée du Paraclet travaille à la mise en place d’un parcours de formation «responsable de centre de collecte» auquel le Groupe Carré va participer. L’établissement scolaire veut, quant à lui, poursuivre les partenariats avec d’autres acteurs du secteur agricole régional et annonce le renforcement de son partenariat «historique» avec Junia ISA Lille autour de l’expérimentation sur les grandes cultures lors d’un événement le 3 décembre prochain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Pulpes
Tereos met les pieds dans le plat de pulpes avant le début de campagne
Les adhérents de la coopérative Tereos ont reçu il y a quelques jours (11 avril) une note dans laquelle le groupe détaille les…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Aurélie Thaureau et Nicolas Portois (FDC 80) entourant Jean-Philippe Hermant, l’un des utilisateurs réguliers de la barre d’effarouchement en dépôt dans le canton d’Ailly-sur-Noye.
Faire place nette de gibier avant la fauche
Les cinq fédérations des chasseurs des Hauts-de-France ont investi l’an dernier dans l’achat de barres d’effarouchement qu’elles…
Première étape pour les candidats, sous l’œil attentif du responsable de production de Picvert, Christophe Ringard (à g.) : différencier un chénopode d’une pousse de mâche.
Les indispensables petites mains des champs se raréfient
Chaque printemps, le casse-tête de la main-d’œuvre est de plus en plus sévère pour les producteurs de légumes. Le Groupement d’…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde