Aller au contenu principal

Espoir pour le long terme, sauver le court terme

Des éléments techniques, économiques et financier vont être apportés pour que les exploitants des bas champs puissent éventuellement avoir droit à l'Ichn.
Des éléments techniques, économiques et financier vont être apportés pour que les exploitants des bas champs puissent éventuellement avoir droit à l'Ichn.
© Christian Gloria

Suite à la réunion de fin septembre réunissant l'ensemble des agriculteurs qui n'exploitent que dans les bas-champs, une nouvelle réunion avec la vingtaine d'agriculteurs concernés a eu lieu le 28 novembre pour faire le point sur les rencontres avec les élus. Thierry Leclerc et Régis Brunet ont en effet rencontré Jean-Claude Buisine, député de la circonscription, puis Christian Manable, président du Conseil général, et enfin, Nicolas Dumont, vice-président du Conseil régional.
Lors de ces rencontres, les responsables professionnels ont mis l'accent sur les possibilités offertes par le deuxième pilier de la PAC et en particulier le bénéfice de l'Ichn (indemnité compensatrice de handicap naturel) pour les exploitants des bas champs. Pour cela, une cartographie des sols de la Somme pourra apporter des éléments et éventuellement un droit à cette aide.
Un diagnostic financé par les conseils généraux et régionaux va permettre de réaliser une photographie des aspects techniques, économiques et financiers de chaque exploitation. Pris en charge à 100%, ce diagnostic est effectué par les conseillers de la chambre d’agriculture et d’Avenir Conseil Elevage et, il est bien sûr orienté élevage. Il sera confidentiel et un rendu collectif sera fait à la mi-janvier.
Les chiffres obtenus permettront de disposer d'éléments concrets pour le long terme, mais aussi et surtout de réunir banque, assurance, organismes de gestion et coopératives pour apporter rapidement des solutions aux agriculteurs du secteur, dont la trésorerie souffre depuis trois ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde