Aller au contenu principal

Elevage bovin
Et si l’on filmait vos vaches ?

  La Chambre d’agriculture de la Somme s’est équipée de caméras time-lapse afin de filmer le comportement des vaches sans les perturber. 

Ce système de caméra capture des images à intervalle régulier, toutes les 5, 10, 15 secondes. Ces caméras grand angle sont posées sur l’élevage sur une durée minimale de 24 heures. Grâce à ce type d’outils, il ne nous faut qu’un temps raccourci pour visualiser les informations, maximum une heure pour examiner la vidéo enregistrée. La caméra est utilisée comme le second regard du conseiller afin d’améliorer notre conseil en accédant à des informations sur les bovins auxquelles nous n’avons pas accès pendant la journée, lors d’une visite conseil. Cet outil est très pédagogique pour les éleveurs et permet d’appuyer les propos du conseiller. En plaçant deux caméras grand angle, en hauteur dans le bâtiment, un maximum de lieux de vie des animaux est observé. Discrètement et sans perturber les vaches, tout un volet d’informations nous ai donné, à savoir : les différents accès aux points d’eau, au robot, le réglage des logettes, le comportement à l’auge, ou encore la circulation dans les bâtiments. 

 

Quelques exemples d’applications pour optimiser la conduite du troupeau

À 8 heures du matin, c’est la bousculade pour manger ! Au moment de la distribution des repas, certains animaux n’ont pas accès à l’auge. Bien souvent, les primipares sont contraintes d’attendre leur tour… C’est ainsi qu’on pénalise la production laitière. Le 1er levier ici est d’augmenter la place à l’auge par vache.

À 15 heures, la ration journalière est entièrement consommée. Petits «gloutons» ou manque d’aliments ? C’est ce qu’il reste maintenant à déterminer avec l’éleveur. Le manque de disponibilité de la ration sur 24 heures induit des mauvais remplissages du rumen. On observera dans ce cas des animaux «boulimiques» qui vont ingérer très rapidement la ration afin d’être sûrs d’avoir quelque chose à manger ! Cela entraîne une baisse rapide du pH et une instabilité ruminale, d’où des pics d’acidose et des bouses hétérogènes. Ici, nous conseillons à l’éleveur de distribuer le repas deux fois par jour, afin d’évaluer si le manque de disponibilité vient d’un repas «boulimique» ou d’un manque de nourriture à l’auge.

Le couchage des animaux est également scruté. On observe des vaches «perchées» (2 pattes dans les logettes et 2 pattes dans le couloir), signe d’inconfort dans les logettes. La vache identifiée avec la flèche jaune est restée dans cette position plus d'1h30 pour finalement repartir vers une autre logette. Deux éléments peuvent être mis en évidence : soit le bâtiment est surchargé et les animaux cherchent une place, soit les logettes manquent de confort ou sont mal réglées. La 2e hypothèse est validée ici.

Les vaches laitières passent normalement la moitié de leur temps au couchage. Si les vaches ne restent pas couchées assez longtemps, leurs fonctions physiologiques et leur santé s’en trouvent affectées. Des périodes de couchage réduites peuvent limiter les déplacements à l'auge pour cause de boiterie et ainsi avoir des répercussions sur la perte de lait.

Vous vous posez des questions, sur l’accessibilité de la ration, des points d’eau, de la circulation ou du confort de couchage, n’hésitez pas à nous contacter pour installer les caméras d’observation. Apportez du confort à vos vaches, un pari gagnant pour elles comme pour vous !

Les conseils de Claire à retenir

• 60 minutes après le 1er repas, on doit observer : 
   - 60 % des vaches avec une note de rumen égal à 3
   - 60 % des vaches couchées
   - 60 % des vaches qui ruminent
   - 60 coups de mâchoires pour une bonne rumination

• 60 minutes après le 1er repas, on doit observer : 
   - 60 % des vaches couchées
   - 1 heure de plus de repos = 1 litre de lait en plus
   - 1 place par vache
   - 8 à 10 cm/VL d’abreuvoir
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde