Aller au contenu principal

Etat civil bovin : de nouveaux documents de notifications

De nouveaux champs de saisie ont été ajoutés au document afin de fiabiliser les données enregistrées pour la généalogie des bovins.

© AAP


Les éleveurs laitiers et allaitants adhérents au dispositif de certification de la parenté des bovins (CPB) peuvent notifier le tour de poitrine du veau à sa naissance. Les documents de notification de naissance des veaux (papier et informatique) ont en effet été modifiés suite à une nouvelle réglementation entrée en vigueur au 1er juillet 2013. Cette évolution de la règlementation est nationale. Elle a pour objectif de fiabiliser les données concernant le format du veau pour une meilleure évaluation génétique des facilités de naissance.

Quels changements ?
Désormais, lorsqu’une naissance sera notifiée, vous devrez indiquer si le poids est pesé ou estimé et/ou un tour de poitrine du veau.
Deux cas de figure pour le poids :
- si l’éleveur peut peser le veau, il indique alors le poids réel, et indique «O» dans la colonne poids pesé ;
- si l’éleveur ne peut pas peser le veau, il indique alors le poids estimé et «N» dans la colonne poids pesé.
Ensuite, l’éleveur a la possibilité d’indiquer le tour de poitrine du veau, mesuré en cm. Cette donnée est en effet un bon prédicteur des conditions de naissance. Il est donc important que les éleveurs qui ne peuvent pas peser le veau, indiquent le tour de poitrine.
Idéalement, pour fiabiliser ces informations, il serait bien de notifier un poids de naissance pesé et un tour de poitrine. Par ailleurs, la notification est simplifiée puisque l’éleveur n’a plus à notifier le rang de vêlage, il sera calculé automatiquement.

Comment mesurer le tour de poitrine ?
La mesure du tour de poitrine est très simple à mettre en pratique. Elle peut être réalisée avec un simple mètre de couturière ou avec un mètre ruban. Elle doit s’effectuer le plus tôt possible après la naissance. Le mètre doit être placé derrière les épaules du veau tenu debout et droit. Le ruban est ajustéau corps, sans serrer. La mesure obtenue est déclarée en cm.

Destruction des anciens folios
Le service identification a envoyé à tous les éleveurs concernés un courrier d’information, ainsi que des nouveaux documents de notification pour ceux qui font la déclaration papier. Les anciens documents ne seront plus acceptés. Il est donc demandé à chaque éleveur de détruire les anciens folios et d’indiquer à l’EDE, par retour de courrier, les numéros de folios détruits. Cette démarche est très importante puisque l’EDE pourra ainsi mettre à jour votre stock de folio.

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à contacter les services de l’EDE au 03 22 33 69 45.

INTERVIEW

Françoise Crété
Présidente déléguée à l'élevage à la chambre d'agriculture
"Les conditions de naissance et le poids sont des outils pour le suivi génétique des bovins"

Pourquoi le document de notification a été modifié ?
Le poids à la naissance des veaux est un critère intéressant mais insuffisant car trop approximatif et donc perfectible.
En élevage allaitant, le poids, ainsi que les conditions de naissance sont des index importants dans la notation des reproducteurs, alors que l’élevage laitier est plus attentif aux conditions de vêlage. La donnée «conditions de vêlage» est facilement appréciable par les éleveurs et constitue un élément fiable. En revanche, celle du poids nécessite une pesée véritable pour qu'elle soit plus qu’une estimation, et qu’elle devienne un véritable outil pour la génétique.
Les changements indiqués dans la notice de déclaration de naissance permettent de préciser les données pour qu’elles soient davantage fiables.

Qu’en pensez-vous en tant qu’agricultrice ?
Auparavant, comme beaucoup d’éleveurs non équipés en moyen de pesée, j’avais trois poids types : un gros, un moyen et un petit gabarit. Et c’est vrai, c’était de l’estimation.
Les modifications de la déclaration m’ont fait me poser la question de la finalité de cette donnée et de son utilisation par les éleveurs.
Tout compte fait, le tour de poitrine est facile à réaliser. C’est même plus simple et moins coûteux de s’équiper d’un mètre ruban que d’une bascule. En plus, mon mètre ruban est aussi un bon outil pour suivre la croissance de mes génisses. Alors n’hésitons pas à joindre le collectif à l’individuel, et à être précis dans les données transmises. Nous y gagnerons tous.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde