Aller au contenu principal

Europe : des mesures d'urgence pour les secteurs les plus touchés

La Commission européenne a proposé le 22 avril des mesures d'urgence pour soutenir les marchés agricoles les plus touchés par la crise liée à l'épidémie de coronavirus, comprenant : des mesures d'aide au stockage privé pour les produits laitiers et la viande, des dérogations aux règles de la concurrence pour les opérateurs des secteurs les plus durement touchés, ainsi que certaines souplesses en ce qui concerne les fruits et légumes ou le vin.

L'aide au stockage privé concernera les produits laitiers (poudre de lait écrémé, beurre, fromage) et la viande (bovine, ovine et caprine) et permettra le retrait temporaire des produits du marché pour une durée minimale de deux à trois mois et maximale de cinq à six mois. Ce dispositif serait doté d'une enveloppe d'environ 80 millions € (dont environ 30 millions pour le lait et le reste pour la viande).

Les souplesses accordées dans les programmes nationaux pour le vin, les fruits et légumes, l'huile d'olive, l'apiculture et le programme de distribution de lait et de fruits et légumes dans les écoles permettront de réorienter les priorités de financement vers des mesures de gestion de crise pour ces secteurs.

Enfin, la dérogation exceptionnelle aux règles de concurrence de l'UE pour une période maximale de six mois s'appliquera aux secteurs du lait, des fleurs et des pommes de terre permettant aux opérateurs d'adopter des mesures d'auto-organisation: planification de la production de lait, retrait de produits du marché pour les secteurs des fleurs et des pommes de terre, et autorisation de stockage par des opérateurs privés. Ces mesures devraient être adoptées d'ici la fin du mois d'avril après un vote des États membres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Les Garages François, une histoire de famille
Les Garages François, c’est l’histoire d’une entreprise familiale avec une grande vocation, celle de servir et de satisfaire ses…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde