Aller au contenu principal

Faire ses courses au collège

Trois établissements scolaires du secondaire fermés pour cause de coronavirus se transforment à partir du 10 avril en points de retrait de produits fermiers.

© Conseil départemental de la Somme

Le Departement de la Somme, la Chambre départementale d'agriculture et l’association des maires de la Somme se sont associés pour l'ouverture de 3 « drive » fermiers dans les collèges, a Péronne, Amiens et Abbeville, en lien avec ces 3 communes. L'ambition ? « Aider les producteurs fermiers à commercialiser leurs produits en circuits courts et à veiller à l’alimentation saine des samariens, le tout en évitant les contacts inutiles et en respectant les gestes barrières », expliquaient milieu de semaine dernière les initiateurs de cette démarche.

Commander en ligne

Les producteurs peuvent ainsi proposer leurs productions et espérer compenser une partie des pertes de leurs marchés avec la restauration collective, en apportant un service à la clientèle composée de particuliers, d’associations caritatives ou de communes qui souhaiteraient acheminer les paniers aux personnes isolées ou peu mobiles. Pour commander, les clients doivent se connecter sur somme.fr, composer leur panier complet composé de fruits, légumes, lentilles, jus de fruits, laitages...

Les distributions auront lieu à compter du vendredi 10 avril, les mardis et vendredis, de 15h à 17h. Les commandes doivent impérativement être passées 48h avant la distribution : le samedi avant minuit pour la distribution du mardi ; le mercredi pour celle du vendredi.

Pour la commande du vendredi 10 avril, un panier standard de 20 euros est proposé en attendant la finalisation de la plateforme d’achat en ligne.

Vous pouvez d’ores et déjà commander un ou plusieurs paniers standards d’une valeur de 20 € à retirer le vendredi 10 avril dans le lieu de votre choix.

Le panier standard se compose de :

  • 1 kg de carottes
  • 1 kg de poireaux
  • 2 kg de pommes de terre
  • 1 kg de pommes
  • 6 yaourts
  • 6 oeufs
  • 1 fromage de chèvre

Le paiement de ces paniers standards se fera sur place lors du retrait le vendredi 10 avril de 15h à 17h, par chèque bancaire à l’ordre de “SAS Somme Produits locaux” ou en espèces.

Retrait au collège

Le retrait des colis s'effectue à Abbeville, au collège Millevoye, 38, boulevard Vauban ; à Péronne, au collège Beranger, 20 rue Wolfang Amadeus Mozart ; à Amiens, au collège Jean-Marc Laurent, 34, rue Jean-Marc Laurent. Un quatrième point de retrait pourrait être mis en place dans le secteur d’Amiens Nord à compter du 17 avril.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde