Aller au contenu principal

Faire ses courses au collège

Trois établissements scolaires du secondaire fermés pour cause de coronavirus se transforment à partir du 10 avril en points de retrait de produits fermiers.

© Conseil départemental de la Somme

Le Departement de la Somme, la Chambre départementale d'agriculture et l’association des maires de la Somme se sont associés pour l'ouverture de 3 « drive » fermiers dans les collèges, a Péronne, Amiens et Abbeville, en lien avec ces 3 communes. L'ambition ? « Aider les producteurs fermiers à commercialiser leurs produits en circuits courts et à veiller à l’alimentation saine des samariens, le tout en évitant les contacts inutiles et en respectant les gestes barrières », expliquaient milieu de semaine dernière les initiateurs de cette démarche.

Commander en ligne

Les producteurs peuvent ainsi proposer leurs productions et espérer compenser une partie des pertes de leurs marchés avec la restauration collective, en apportant un service à la clientèle composée de particuliers, d’associations caritatives ou de communes qui souhaiteraient acheminer les paniers aux personnes isolées ou peu mobiles. Pour commander, les clients doivent se connecter sur somme.fr, composer leur panier complet composé de fruits, légumes, lentilles, jus de fruits, laitages...

Les distributions auront lieu à compter du vendredi 10 avril, les mardis et vendredis, de 15h à 17h. Les commandes doivent impérativement être passées 48h avant la distribution : le samedi avant minuit pour la distribution du mardi ; le mercredi pour celle du vendredi.

Pour la commande du vendredi 10 avril, un panier standard de 20 euros est proposé en attendant la finalisation de la plateforme d’achat en ligne.

Vous pouvez d’ores et déjà commander un ou plusieurs paniers standards d’une valeur de 20 € à retirer le vendredi 10 avril dans le lieu de votre choix.

Le panier standard se compose de :

  • 1 kg de carottes
  • 1 kg de poireaux
  • 2 kg de pommes de terre
  • 1 kg de pommes
  • 6 yaourts
  • 6 oeufs
  • 1 fromage de chèvre

Le paiement de ces paniers standards se fera sur place lors du retrait le vendredi 10 avril de 15h à 17h, par chèque bancaire à l’ordre de “SAS Somme Produits locaux” ou en espèces.

Retrait au collège

Le retrait des colis s'effectue à Abbeville, au collège Millevoye, 38, boulevard Vauban ; à Péronne, au collège Beranger, 20 rue Wolfang Amadeus Mozart ; à Amiens, au collège Jean-Marc Laurent, 34, rue Jean-Marc Laurent. Un quatrième point de retrait pourrait être mis en place dans le secteur d’Amiens Nord à compter du 17 avril.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde