Aller au contenu principal

Favoriser les projets innovants

Echo de l'assemblée générale cantonale d'Albert.

Les participants à l’assemblée d’Albert.
Les participants à l’assemblée d’Albert.
© AAP

Une trentaine d’agriculteurs s’est retrouvée le 21 décembre dans les locaux de la mairie d’Albert pour l’assemblée générale du canton sous la présidence de Philippe Callens, avec la participation de Christophe Buisset, président de la Frsea Picardie. Après avoir évoqué l’année écoulée, Philippe Callens a passé la parole à Maryline Lesieur, juriste en droit rural à la Fdsea, pour une intervention sur les règles en matière de bornage et de plantations. Le bornage a pour objet de délimiter une propriété. Si celui-ci est enregistré par les services du procureur de la République, il ne pourra être ni enlevé ni déplacé sous peine d’amende. Si la dégradation de l’immeuble est reconnue au pénal, il s’agira d’un délit passible de deux ans de prison et de trente mille euros d’amende.
Pour les plantations, Maryline Lesieur recommande, avant tout projet, de se renseigner en mairie sur les usages et sur les mesures déjà prévues par la commune. Il faut savoir qu’en cas de problème de voisinage, seul le propriétaire a la possibilité d’un recours.
Au cours de la seconde partie de l’assemblée, Christophe Buisset a partagé ses convictions en parcourant le programme qu’il défend en tant que tête de liste aux élections à la chambre d’agriculture. Il pense que le budget européen sera calé en février mais que «sans recouplage, ce sera la fin de certaines filières».
A un participant qui l’interpellait sur le projet de mille vaches en regrettant qu’il scelle la disparition du modèle familial d’agriculture, Christophe Buisset a expliqué : «ce projet est un beau projet mais au plan humain, il n’est pas acceptable et à lui seul, il ne remet pas en cause notre modèle agricole départemental». La position unanime de la Frsea Picardie s’appuie sur le développement de valeur ajoutée. Il espère que la prochaine session de la chambre d’agriculture saura favoriser les projets innovants. «Beaucoup de brevets déposés par le pôle Industrie et Agro-Ressources Picardie-Cham­pa­gne/ Arden­ne sont achetés par des pays étrangers», a-t-il regretté.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde