Aller au contenu principal

FDSEA et JA dévoilent leur programme

A l’approche des élections aux chambres d’agriculture, FDSEA et JA ont présenté leur programme commun et leurs listes communes.

C’est à l’ESIEE d’Amiens que les conseils d’administration FDSEA et JA avaient choisi de présenter leur programme pour les élections aux chambres d’agriculture et leurs listes. Près de deux-cents agriculteurs, responsables de syndicats locaux, d’OPA, retraités, bailleurs et adhérents des deux syndicats, s’y étaient donnés rendez-vous. L’introduction a été faite par Jérôme Fortin, directeur de l’école d’ingénieurs, et plus particulièrement par Stéphane Pomportès responsable du département Réseaux informatiques et objets connectés, qui a fait une présentation des développements possibles des objets connectés en agriculture.
Pour certaines applications, elles sont déjà le quotidien de l’agriculteur, par exemple dans les données de qualité de lait durant la traite ou les sondes hygrométriques. Ce qu’offrent les développements actuels, c’est une capacité à connecter les données entre elles pour faciliter les choix des agriculteurs, et de s’affranchir des distances. «En irrigation, on a tout intérêt à connaître le besoin en eau du sol ou de la plante en temps réel, pour adapter ses plannings d’arrosage», a-t-il illustré. Le sujet de l’agriculture connectée est bien entendu une constante dans les développements actuels, mais il pose une question fondamentale : l’utilité, la valorisation et la propriété de la donnée. Pour l’heure, l’ESIEE se focalise sur les applications possibles et souligne, par exemple, ses travaux de recherche en partenariat avec l’Inra.

Un enjeu essentiel : la représentation de l’agriculture
Daniel Roguet a présenté son expérience à la tête de la Chambre d’agriculture de la Somme qu’il s’apprête à quitter, non sans émotion. «La Chambre d’agriculture de la Somme s’est toujours voulue à la pointe de l’innovation au service de l’agriculteur. C’est une constance, depuis l’embauche du premier conseiller agricole en France, jusqu’à la Ferme 3.0 ! Notre chambre est solide, saine, et prête à relever les défis de l’avenir. Mobilisez autour de vous pour faire voter, car le taux de participation est le gage de la représentation agricole. Les corporations qui ont boudé leurs élections consulaires n’ont plus de représentant de proximité aujourd’hui. Ce serait un drame pour l’agriculture», a-t-il exhorté.

Un programme, cinq axes
Dans leur introduction, Françoise Crété et Edouard Brunet, présidents de la FDESA et de Jeunes Agriculteurs, avaient souligné ô combien le programme était central dans le projet : «Il a été bâti en consultant à l’origine les agriculteurs sur différentes priorités ; puis les conseils d’administration ont élaboré une première ébauche qui a été soumise et enrichie des contributions de tous les syndicats locaux, et de tous les organismes du Conseil agricole de la Somme (CerFrance, Crédit agricole, MSA, Groupama, et ensemble des coopératives départementales), pour fédérer les idées, et les porter dans un consensus collectif. Toinon Baude, secrétaire générale adjointe de Jeunes Agriculteurs, Xavier Flinois, vice-président de la FDSEA en ont présenté les principaux axes (voir ci-contre), sachant que le programme complet est encarté à tous les agriculteurs dans cette édition de l’Action agricole picarde. «Il repose sur cinq axes : une agriculture attractive, une agriculture innovante, une agriculture reconnue, une agriculture au cœur de l’Europe, une agriculture de projets». Françoise Crété a aussi rappelé l’ambition commune pour «l’entreprise chambre d’agriculture» : «Nous voulons incarner une chambre d’agriculture proche des agriculteurs, au cœur des territoires, au cœur des OPA et des élus impliqués, au cœur de la chambre d’agriculture».

Des territoires, des filières, des agricultures
Françoise Crété et Edouard Brunet ont ensuite introduit une video présentant l’ensemble des candidats sur le premier collège, celui des agriculteurs. Ce collège comporte dix-huit sièges (contre vingt et un auparavant), et la liste des candidats doit comporter vingt noms. La parité est de mise (un représentant de chaque sexe par trinôme), et il faut identifier les futurs élus qui composeront éventuellement le premier collège de la Chambre régionale d’agriculture des Hauts-de-France, à la présidence de laquelle Christophe Buisset est en place. En y ajoutant les candidats des collèges 2 (propriétaires bailleurs), 4 (anciens exploitants), et 5 (ensemble des groupements Cuma, coopératives, caisses de crédit agricole, mutuelles (MSA, Groupama) et syndicats locaux), on retrouve une carte représentative de la démographie du territoire départemental (cf. encadré page 5).

Une motivation collective
Si, dans la séquence video qui le concernait, chacun des candidats avait exprimé ses motivations pour prendre une part active dans la future mandature, ils ont tous aussi formalisé leur engagement mutuel en signant une «charte de l’élu» (cf. page 5), qui les enjoint à s’impliquer, à participer, à agir en faisant passer les prérogatives collectives avant toute autre considération, et à être un contributeur actif à la constitution des projets à dimension régionale.
Françoise Crété et Edouard Brunet ont conclu en appelant chacun à avoir une participation active dans les moments forts de la campagne : «L’ensemble des assemblées locales pour commencer, puis l’assemblée commune FDSEA+JA qui aura lieu le 10 janvier à l’auditorium du Crédit agricole à Amiens, puis le Terri’Tour, un tour d’étapes du département où les responsables se rendront à plusieurs points du territoire pour échanger avec les agriculteurs locaux, adhérents et non adhérents, et recueillir aussi les attentes, les suggestions». Ces étapes seront présentées ultérieurement dans ces pages. La soirée s’est terminée dans la convivialité d’un buffet champêtre, bien pourvu par les producteurs locaux. Les éléments de la campagne sont également disponible sur les réseaux sociaux FDSEA et JA.

Les listes

Collège 1 : Exploitants
1 CRETE Françoise
2 BRUNET Edouard
3 BUISSET Christophe
4 LEPERS Marie Françoise
5 FAICT Olivier
6 DROUVIN Hervé
7 SEPTIER Ingrid
8 DENGREVILLE Dominique
9 DEGENNE Laurent
10 DEGRENDEL Mathilde
11 DELATTRE Denis
12 CATTEAU Simon
13 DECAYEUX Emmanuel
14 EBERSBACH Dorothée
15 CLOP Guillaume
16 BRUNET Isabelle
17 COLLACHE Marc
18 BIZET Benjamin
19 HENOCQUE Thibaut
20 DEROO Alexandre


En gras, les candidats fléchés
vers la chambre régionale d’agriculture

En italique, les suivants de liste
Collège 2 : Propriétaires Bailleurs
TURLOT Jean-Marie
LONGUET Bernard
TABUTEAU Anne-Marie
Collège 4 : Anciens exploitants
DAMAY Francis
LETELLIER Martine
LESIEUR Alain

Collège 5 B : Coopératives de production
THIBAUT Olivier
GAFFET Jean-François
GRU Corinne
DUVAL Frederic

Collège 5 C : Caisses de Crédit Agricole
BERTHE Antoine
SALMON Odile
CAUET Jean-Paul

Collège 5 D : Assurances et mutuelles
DEPLANQUE Emmanuel
THUILLIER Benedicte
PARCY Olivier

Collège 5 E : Syndicats agricoles
BULLY Denis
COLSON Jean François

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde