Aller au contenu principal

Fdsea et JA : "tous à Paris le 23 juin !"

La Fdsea et les JA de la Somme appellent à une mobilisation massive le 23 juin pour défendre les productions agricoles.

Pour les membres du conseil de la Fdsea les revendications portées le 23 juin concerneront toutes les filières.
Pour les membres du conseil de la Fdsea les revendications portées le 23 juin concerneront toutes les filières.
© AAP

Au cœur des débats du conseil d’administration de la Fdsea de la Somme du 11 juin dernier, la manifestation nationale du 23 juin à Paris avec pour thème fédérateur la défense de l'élevage. Ce conseil a longuement débattu sur les revendications exprimées lors de cette journée. La réforme de la Pac et ses conséquences est sans conteste le principal sujet de préoccupation, ont affirmé les membres du conseil. Les jours qui suivront la manifestation seront en effet déterminants pour l’avenir de la Pac, puisque les négociations entre Commission, Conseil et Parlement européen devraient déboucher sur un accord final. Cela étant, le conseil souhaite que la communication faite lors de cette journée soit aussi axée sur toutes les productions agricoles. Le thème central de la manifestation sera certes l’élevage, mais aussi par voie de conséquence les autres filières.
Cette manifestation permettra en tout cas aux agriculteurs de se faire entendre auprès des décideurs politiques. Revaloriser les prix, étiqueter l’origine des produits, simplifier les normes environnementales, arrêter la surenchère réglementaire et fiscale, sécuriser l’avenir en favorisant l’installation des jeunes et en accompagnant la modernisation des exploitations… autant de revendications à porter lors de cette journée.
Les agriculteurs pourront aussi échanger avec le grand public. L'objectif étant de lui faire prendre conscience de l’importance de conserver des filières agricoles fortes qui, rappelons-le, garantissent une qualité et une sécurité alimentaire, assurent le développement des territoires, apportent des emplois… Ce sont toutes ces problématiques qui seront mises en évidence le 23 juin.
Cette manifestation parisienne sera comme un point d'orgue après les nombreuses actions menées dans le département pour le lait, le porc, et plus généralement l’élevage. Lors de ce conseil, Laurent Degenne, président de la Fdsea, a proposé un temps de discussion avec Xavier Beulin, le président de la Fnsea, qui pourra ainsi échanger sur les axes de travail de la Fnsea concernant l’organisation des filières, le développement économique et les positions nationales et européennes sur la PAC.

Journée en deux temps
La journée sera divisée en deux temps. Le matin sera un moment revendicatif avec un défilé dans les rues de Paris ; l’après-midi un moment d’échanges avec le grand public, l’occasion pour les exploitants de parler de leur métier et mettre en valeur leur travail et leurs produits. Les membres du conseil de la Fdsea appellent les exploitants éleveurs et non éleveurs à manifester massivement le dimanche 23 juin et à venir entre amis, en famille, pour faire de cette journée un moment d’échanges et de convivialité.

Deux bus

La Somme organise deux bus pour cette manifestation.
Le premier partira du théâtre d’Abbeville à 6h45.
Le second partira de la Maison des agriculteurs à 7h15, et fera un arrêt au péage de l’autoroute à Roye à 8h.
Les retours sont prévus vers 19h.
Pour ceux qui souhaitent venir en voiture :
Le matin, le défilé débutera à 10h de Montparnasse à l’esplanade des Invalides. Après le déjeuner à 14h, des stands d’animation seront installés à l’esplanade des Invalides.

Pour vous inscrire, contactez votre président cantonal ou les services de la Fdsea au 03 22 53 30 31.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde