Aller au contenu principal

Ferme agro-écologie 3.0 ou l’agriculture de demain

La Ferme agro-écologie 3.0 sera inaugurée à Aizecourt-le-Haut, le 2 juin prochain, à partir de 10h. Quel est ce projet et quel est l’intérêt que peuvent trouver les agriculteurs ?

Drones, GPS, Big Data, modulation intra-parcellaire, et équipements agricoles apportent chacun leur lot d’innovations technologiques pour construire des systèmes de culture innovants.
Drones, GPS, Big Data, modulation intra-parcellaire, et équipements agricoles apportent chacun leur lot d’innovations technologiques pour construire des systèmes de culture innovants.
© AAP


Ville intelligente, transports intelligents, agriculture intelligente… Les nouvelles technologies envahissent notre quotidien, comme nos activités professionnelles avec les outils connectés. Imaginer cependant que la machine pourrait demain supplanter l’homme, ainsi que la littérature de science-fiction et le cinéma le racontent, reste une vue de l’esprit. Le chef d’orchestre restera toujours l’homme, même si les travaux sur l’intelligence artificielle avancent à grands pas. Dans le même ordre d’idées, toutes ces nouvelles technologies qui s’invitent désormais dans les pratiques agricoles ne peuvent se passer de l’agronomie. Mais celles-ci caractérisent bel et bien une évolution conséquente, de même teneur que l’arrivée de la mécanisation dans les années 1960.
«Nous sommes à la veille d’une révolution importante dans l’agriculture, explique Olivier Morel, directeur adjoint de la Chambre d’agriculture de la Somme. Le numérique et la robotique utilisés dans l’agriculture apportent une véritable révolution dans les pratiques agricoles. Aussi pour accompagner au mieux ces changements profonds, il nous a semblé indispensable d’avoir un outil innovant présentant et démontrant l’utilité de ces technologies dans l’agriculture. Cet outil est la Ferme 3.0 à Aizecourt-le-Haut, qui nous sert à la fois de vitrine, de démonstration et d’expérimentation.» Une première en France, née de cette volonté, des échanges avec Agro-Transfert et de la rencontre avec un agriculteur, Jean-Marie Deleau, passionné d’agronomie.

L’agro-écologie en pratique
D’un côté, il y a les préoccupations environnementales et les contraintes réglementaires, qui imposent notamment la diminution des produits phytosanitaires. De l’autre, il y a une volonté politique avec un programme de développement de l’agro-écologie dans l’agriculture française pour les prochaines années. Nécessité et force de loi définissent donc les règles du jeu. Pour atteindre ces objectifs, tout en maintenant le potentiel de production et le développement économique des exploitations, le couple agro-écologie et outils connectés a semblé la meilleure réponse.
C’est sur celui-ci dans tous les cas que la Chambre d’agriculture a parié, avec Agro-Transfert et Jean-Marie Deleau, en portant sur les fonts baptismaux en juin 2014, la Ferme 3.0 et le lancement des premiers essais de scénarios agronomiques, dont des scénarios de systèmes en rupture, et des tests sur les équipements connectés. La convention entre les trois partenaires a été signée, elle, un an plus tard. Les rôles ont été répartis entre les trois acteurs. La Chambre d’agriculture joue le rôle de chef d’orchestre et est à l’origine des expérimentations annuelles. Agro-Transfert apporte, elle, son expertise scientifique sur les expérimentations systèmes et en définit la partition. Quant à Jean-Marie Deleau, il a fourni dans la corbeille de la «mariée» l’exploitation.
Apport capital, s’il en est, faisant que ce n’est pas une ferme d’expérimentation sur lesquels ne seraient pratiqués que des tests de pratiques agricoles, mais une véritable ferme avec ses contraintes quotidiennes et ses impératifs de viabilité économique. «Aussi la mise en œuvre des pratiques les plus économes en produits phytosanitaires se réalise-t-elle sans faire prendre de risques à l’exploitation», précise Olivier Morel. «L’intérêt est de s’appuyer sur la nature pour diminuer les coûts d’exploitation. Cela permet d’éviter les dépenses inutiles et de mieux appréhender les potentialités du système pour l’environnement local, grâce aux nouvelles technologies», ajoute Jean-Marie Deleau.
Drones, GPS, Big Data, modulation intra-parcellaire et équipements agricoles apportent chacun leur lot d’innovations technologiques pour construire des systèmes de culture innovants. Avec l’idée de les mettre à la portée de tous les agriculteurs, comme des constructeurs d’équipements, parce que la Ferme 3.0 se doit d’être également un lieu d’échanges entre tous les acteurs de l’agriculture. Le tout associé à des innovations qui passent également par de nouvelles formes d’aménagements et des modèles agronomiques pour la fertilisation azotée, la lutte contre les nuisibles et le pilotage de l’irrigation. De quoi envisager avec plus de sérénité les enjeux de demain pour l’agriculture.

Voir l'interview de Daniel Roguet, président de la Chambre d'agriculture de la Somme et de Jean-Pascal Hopquin, directeur d'Agro-Transfert dans votre journal l'Action Agricole Picarde.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde