Aller au contenu principal

Ferme France jette les bases de son étiquetage sociétal

« Il y a deux ans, c’était une utopie, mais aujourd’hui nous sommes sûrs de passer du côté de la réalité », se réjouit François Attali, président de Ferme France, qui regroupe 33 adhérents de la production agricole à la distribution en passant par des restaurateurs, une ONG welfariste et des organismes certificateurs. Lors d’une conférence de presse, le 5 février, il a présenté un futur étiquetage « sociétal, multi-enjeux, multi-filières, multi-produits ». Le visuel - un cercle avec en son centre une note sur 100 - est prêt mais la méthode reste à affiner. Aujourd’hui, le calcul repose sur un répertoire de 180 actions classées en 36 objectifs, eux-mêmes classés en six enjeux principaux : environnement; traçabilité; nutrition et santé humaine; bien-être animal et conditions de travail ; équité et contribution à l’économie française; intérêt général. L’association veut maintenant pondérer ces objectifs « afin de passer d’un référentiel de notation à un référentiel de valeur » et lancera une consultation citoyenne pour les hiérarchiser. Aussi, pour le salon de l’Agriculture une vingtaine de produits seront notés « en beta testing », explique Maximilien Rouer, directeur du développement. Le déploiement grandeur nature est prévu pour la fin de l’année sur quatre produits: le lait, le porc, le poulet et le pain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde