Aller au contenu principal

festival de BD à Amiens : ça va buller !

Fondus de bandes dessinées ? Courez à la halle Freyssinet d’Amiens ce week-end ! Le festival «On a marché sur la Bulle» propose des expositions, des rencontres... Et des surprises.



Batman souffle ses quatre-vingt bougies cette année. Et il semblerait que le justicier crépusculaire ait choisi de fêter cela en se plongeant dans la lecture, sur le toit de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens. Voici la première surprise qu’a révélé le festival de bandes dessinées «On a marché sur la bulle», organisé les 1er et 2 juin, à Amiens, en dévoilant son affiche. «Nous avons demandé à Enrico Marini, célèbre auteur de bandes dessinées, de se charger  de l’affiche de notre festival. Nous n’étions au courant de rien. Il l’a réalisée en un seul croquis. Quel bonheur de découvrir le héros de DC Comics sur la cathédrale», se réjouit encore Elise Devigne, de l’association organisatrice On a marché sur la bulle.
Des surprises comme celle-ci, le festival en réserve beaucoup d’autres. Pour la deuxième année consécutive, rendez-vous est donné à la Halle Freyssinet, un espace de 8 000 m2, témoin du passé industriel amiénois. «Nous avons repris le concept de l’année dernière, avec des cloisons vagues qui séparent les différents espaces. Et la scénographe Alexandra Maringer y a apporté des améliorations», détaille Elise Devigne. Un parcours de circulation devrait participer à la création de l’atmosphère : un jeu autour de l’audiovisuel et du son.

Blake et Mortimer très attendus
A l’intérieur de ces halles, deux autre héros fictifs seront les stars du week-end. Il s’agit de Blake et Mortimer. «On a marché sur la bulle» a l’honneur d’accueillir l’avant-première du «Dernier pharaon», album hors collection réalisé par un quatuor de talent avec, en tête, le dessinateur François Schuiten et le cinéaste Jaco Van Dormael, sorti ce 29 mai. L’aventure est en fait la suite fantasmée du «Mystère de la grande pyramide» (1954). Le capitaine Francis Blake et le professeur Philip Mortimer se réveillent au cœur de la grande pyramide de Gizeh… Ainsi débute l’histoire. La suite, il faudra la découvrir au fur et à mesure des pages et de l’exposition. «Avoir le droit de réaliser une exposition sur Blake et Mortimer est une vraie chance, car François Schuiten détient les droits depuis vingt ans.» Lui et ses co-scénaristes, ainsi que le coloriste, seront là pour des dédicaces et des échanges avec les lecteurs, le samedi, à 15h30, à l’auditorium.

La BD pour les jeunes
Parce que «la jeunesse et un enjeu crucial pour le festival», plusieurs journées sont ouvertes aux classes de la région travaillant autour du livre de bande dessinée, avec une heure de rencontre auteur, une heure de visite guidée des expositions du festival et un créneau de visites libres sur des expositions situées en dehors de la Halle Freyssinet. A cette occasion, les lauréats des différents prix littéraires de l’association se verront remettre leur prix en présence des élèves jurys.
La Gouttière sera aussi mise à l’honneur, pour le volet jeunesse. «Les éditions amiénoises fêtent leurs dix ans cette année. Nous avons donc voulu les mettre en avant.» Kamishibai, Makaton, lectures à voix haute, et autres ateliers sont organisés. Et, parce qu’une surprise en cache une autre, un escape game est lancé autour de l’univers de Sixtine, la BD de Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac, parue chez La Gouttière, évidemment.
Les rendez-vous se prolongeront tout le mois de juin à la Halle Freyssinet, mais aussi hors-les-murs. On a hâte de plonger dans ces bulles...

Tout le programme est à consulter sur https://rdvbdamiens.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde