Aller au contenu principal

Festival : Jazz à Montonvillers fait la part belle aux femmes

Pour sa 16e édition, du 5 au 7 juillet, «Jazz à Montonvillers» fait la part belle aux groupes féminins.



Trouver des femmes qui jouent du jazz, mission impossible ? «Autant, il y a beaucoup de musiciennes dans le milieu classique, autant dans le jazz, elles sont bien moins nombreuses», reconnaît François Thuillier, musicien et directeur artistique du festival «Jazz à Montonvillers». Le jazz ferait-il fuir les femmes, comme la java, ainsi que le chantait Claude Nougaro ? Non, pas tout à fait si l’on regarde le répertoire jazz classique qui a fait la part belle à de grandes chanteuses. Reste que si les musiciennes investissent le jazz, elles ne sont pas encore légion. Qu’importe. François Thuillier avait envie de relever le défi et d’apporter une touche féminine à cette seizième édition de son festival, qui réunit chaque année entre trois mille et quatre mille spectateurs, venant de toute  la région Hauts-de-France.
Rendez-vous incontournable des amateurs de jazz, le festival se déroule durant trois jours à Montonvillers, dans la grange de la ferme d’un agriculteur, Jean-Claude, devenu depuis un sacré mélanome. Trois jours de fête, de rencontres, d’échanges entre amateurs et professionnels de musique, et de retrouvailles. Parce que ce sont bien des retrouvailles qui se font chaque année entre le public et les groupes de musique. Ce festival de jazz est bel et bien unique en son genre tant il est ancré dans le territoire rural. Car telle est l’ambition originelle de François Thuillier et de ses trois acolytes musiciens, soit partager la musique en milieu rural. Normal me direz-vous pour un gars né à la ferme et dont les parents étaient agriculteurs. Et rien de mieux que la musique pour rapprocher les cultures, les hommes… et les femmes.

Jazz au féminin
Si, après la Chorale des écoles primaires de la Communauté de communes du territoire Nord-Picardie (partenaire du festival, ndlr) et l’Ensemble de trombones de cette même communauté de communes, c’est un pianiste, Yvan Robillard, qui ouvrira les festivités pour le premier concert, et en solo s’il vous plaît, le samedi soir sera exclusivement féminin.
A l’église, le quartet jazz oriental Sarab Unplugged permettra de découvrir la chanteuse franco-lybienne Climène Zarban. Une soirée entre Orient et Occident à ne pas manquer. Surtout, ne partez pas tout de suite, car les neuf filles du Balkan Paradise Orchestra vont mettre le feu à la grange à partir de 22h. Venues tout droit de Barcelone, ces Catalanes n’ont pas leur pareil pour vous faire lever de vos chaises et vous entraîner dans la fièvre du samedi soir. Et leur présence explosive sur scène finira de mettre le feu aux poudres. Et si vous n’en avez pas eu assez, la fanfare de neuf filles, Atomic ladies, le dimanche soir, vous entraînera sur des airs funky à la manière de James Brown. Faudra s’accrocher.
A ne pas manquer non plus, le samedi, un spectacle à danser pour les enfants accompagnés de leurs parents, «Par le bout du Noz», avec le saxophoniste de jazz, Ronan Le Gourièrec, tout droit venu de la musique traditionnelle bretonne. Et comme tout Breton, musique et histoires fantastiques seront au programme.
Comme toujours, la fin du festival, le dimanche, déménagera avec le groupe toulousain Old School Family, huit musiciens qui aiment exploser les cadres. Entre funk, groove et afrobeat, vous n’avez pas fini de transpirer dans la grange de Jean-Paul.

Informations pratiques

Tout le programme sur www.jazzamontonvillers.fr
La majeure partie des concerts sont gratuits (quinze sur vingt), sauf ceux qui se déroulent dans l’église de Montonvillers. La réservation est souhaitable
Tarifs : plein, 15 ; réduit, 10 . Concert Jazz Mo, tarifs : plein, 10 : réduit 5 . Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Carte Pass trois jours : 40 .
Contact et réservations :  par téléphone au 06 66 28 90 18 ou sur Internet à jazzamontonvillers@free.fr.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde