Aller au contenu principal

«Fiers de nos produits, fiers de notre région !»

Agriculteurs, partenaires des filières, acteurs économiques et élus locaux réunis pour «enfin» communiquer positif sur l’agriculture, l’élevage autour d’Abbeville.

Les élus locaux sont venus nombreux soutenir cette action de communication.
Les élus locaux sont venus nombreux soutenir cette action de communication.
© AAP

A quelques jours d’un procès qui se tiendra le 17 juin à Amiens, et sous le slogan de la journée mondiale du lait, l’association Novissen et la Confédération Paysanne nationale avaient de nouveau appelé à une énième manifestation à Drucat-le-Plessiel, avec un rassemblement initial devant la ferme à l’origine du débat. Sauf que...
Sauf que l’étable est en activité depuis plus de six mois, et qu’elle ne crée aucun des troubles de voisinage tant décriés. Même certains habitants du village n’avaient pas encore remarqué son fonctionnement.
Sauf que à chaque manifestation de ce type, sous couvert de défendre l’agriculture, c’est à nouveau un déferlement de clichés, d’analyses négatives, et de dénigrement de l’agriculture qui blessent les agriculteurs voisins.
Sauf qu’aujourd’hui, les paysans du secteur et les Abbevillois ne supportent plus que partout en France, agriculture, élevage et Abbeville se résument à conflit, pollution ou mal-vivre.
Sauf que le samedi 30 mai, c’était surtout la journée mondiale du lait.
Sauf que c’était aussi le lancement du Printemps de l’Agriculture, et qu’à cette occasion, le fleuron local de transformation laitière, Lact’Innov accueillait près de 2 000 visiteurs pour ses portes ouvertes.

Réveiller les consciences
Bref, il y a un moment pour attiser les peurs, les fantasmes, et faire feu de tout bois pour protéger son pré carré, et un temps pour se réveiller, et que plus la parenthèse a été longue et hallucinogène, plus le réveil est douloureux.
Réveiller les consciences et les Abbevillois, c’est ce qu’ont réussi Fdsea-JA et Uplp en appelant à un large rassemblement pour l’agriculture moderne et l’élevage, et contre la stigmatisation et le dénigrement.
Et avec un franc soutien des acteurs économiques, l’ensemble des organisations agricoles, les coopératives locales et départementales, les vétérinaires, concessionnaires, marchands de bestiaux et familles, plus de 250 manifestants s’étaient ainsi retrouvés sur le parvis de la place Max Lejeune pour affirmer leur attachement à l’agriculture dans toute sa diversité, à l’économie territoriale, à tous les emplois locaux qui en découlent, à son effet structurant sur les paysages et la biodiversité.
La place avait été pour l’occasion aménagée avec la structure gonflable de Picardie Lait, où les passants pouvaient profiter d’une dégustation et des échanges avec les producteurs. Par ailleurs, des briques de produits laitiers ont été distribuées aux Abbevillois, ainsi que des tracts (voir textes ci-dessous).

Pari gagné
Pari gagné avec une mobilisation de plus de 250 personnes, soit quasiment le double du rassemblement voisin pour lesquels une mobilisation nationale avait été organisée.
Pari gagné avec les Abbevillois, qui commencent à réaliser que l’image de marque et l’attractivité de la capitale de la Picardie Maritime n’ont que trop souffert de ces querelles et faux débats.
Pari gagné avec les élus locaux venus nombreux soutenir physiquement (Jérôme Bignon, Marcel Deneux, Jean-Claude Buisine, Nicolas Dumont, Sabrina Holleville) tandis que l’ex-président de Novissen devait rétropédaler après avoir affirmé qu’il avait le soutien du Conseil départemental, information que le président Laurent Somon s’empressait de démentir aussitôt.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde