Aller au contenu principal

Pommes de terre
Fin de campagne prématurée et très tendue pour les pommes de terre

Faute de disponibilités la campagne se termine prématurément à la suite d’exportations record.

La hausse des prix de la pomme de terre n'a pas rebuté le consommateur.
La hausse des prix de la pomme de terre n'a pas rebuté le consommateur.
© JC Gutner

 

La campagne de pommes de terre de conservation tire prématurément à sa fin avec des stocks très réduits, tandis que l’arrivée des premières «hâtives» sur le marché est retardée par les conditions météorologiques détestables. Il en résulte un creux d’approvisionnement qui se traduit notamment par un arrêt prolongé des usines de transformation. Il s’ensuit une extrême fermeté des prix pour des échanges de plus en plus réduits, faute de marchandise. Dans ces conditions, la campagne d’exportation s’achève, les derniers tonnages étant surtout réservés à l’Angleterre qui aura été conjoncturellement, en 2012-2013, notre deuxième acheteur, avec 217 300 t réalisées à la fin mars (contre une moyenne de 40 600 t pour les périodes correspondantes des trois dernières années) derrière notre plus important client traditionnel, l’Espagne et devant l’habituel second, l’Italie.
Depuis le début de la saison 2012-2013, les exportations  françaises de pommes de terre ont atteint 1,195 Mt, soit quelque 100 000 t de plus qu’en 2011-2012. Mais sans l’exceptionnelle performance de l’Angleterre, victime d’une récolte catastrophique, le bilan en volume serait beaucoup plus faible que les campagnes antérieures, les ventes à nos plus grands acheteurs du Sud de l’Union ayant régressé de 30 % à destination de l’Italie et du Portugal et de 20 % vers l’Espagne. Compte tenu du manque de disponible exportable, il est probable que la campagne s’achèvera sur des tonnages inférieurs à 2011-2012.

Une consommation dynamique
En revanche, le bilan financier sera exceptionnel car les prix élevés ont largement compensé la baisse des volumes.
A l’issue du mois de mars, le chiffre d’affaires de l’exportation de pommes de terre a atteint 330,1 M €, deux fois plus que pour la précédente campagne, aux prix très bas, et tout proche du record de 2010-2011, même période, 363,2 M€.
La forte hausse des prix à la production s’est répercutée au stade détail sans avoir, semble-t-il, rebuté le consommateur. En effet, pour la période du 25 mars au 21 avril 2013, les achats des ménages ont, selon le panel du Comité interprofessionnel de la pomme de terre progressé de 2,6 % sur l’an dernier malgré une hausse des prix en grande distribution, de 37 %, dont 56,6% pour les variétés courantes et de 26,4 % pour celles à chair ferme.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
Nicolas Mourier, épaulé d’Angélique, apprentie étudiante en agronomie à l’UPJV, poursuit l’amélioration de ses pratiques. Ici, un essai de différents couverts dans du blé.
Nicolas Mourier et l’ACS, de la praticité à la technicité
Ce 24 novembre, le député Leclabart organisait une table ronde sur le thème de l’agriculture régénératrice. Nicolas Mourier,…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Le 24 novembre dernier, Frédéric Morel, responsable de la région Hauts-de-France et Ardennes et Yann Lecointre,  directeur général d’Innoval ont présenté à quelque 130 éleveurs des Hauts-de-France les contours de la nouvelle entité coopérative baptisée Innoval née de la fusion entre Evolution, les entreprises de conseil en élevage BCEL Ouest  et Copavenir et le GDS de Bretagne. La suite de la journée était consacrée à des interventions techniques sur la reproduction animale.
Innoval, la coop de l’ouest qui gagne le nord
Quelque 130 éleveurs de la région ont assisté le 24 novembre dernier à une réunion de présentation des activités et du périmètre…
Cinq robots de traite DairyRobot R9500 sont installés dans deux bâtiments distincts (deux et trois robots), en circuit libre. 
Des robots GEA pour la traite confortable d’un gros troupeau
D’année en année, le Gaec de l’Argilière à Grandcourt (80) n’a cessé d’évoluer. 7 UTH s’y activent désormais, avec une grosse…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde