Aller au contenu principal

Fin du glyphosate : gros surcoûts pour les grandes cultures sans labour

Une étude de l’Inrae sur les alternatives au glyphosate en grandes cultures, publiée le 9 juin, montre de gros surcoûts en cas de non-labour. Dans un scénario de référence, ils représentent «une part significative du revenu des agriculteurs qui ne labourent pas leurs parcelles» : les surcoûts liés au retrait du glyphosate varient selon les régions «entre 13,7 et 23,4 %» de l’EBE/ha pour les surfaces actuellement en semis direct et «entre 4,4 % et 7,5 %» de l’EBE/ha pour celles en techniques culturales simplifiées, d’après l’étude. Ce scénario suppose que les parcelles en non-labour (près de 20 % du total) ou labour occasionnel (18,6 %) passent au labour fréquent (33,7 %) en cas de retrait du glyphosate.

L’Inrae montre que les surcoûts sont d’autant plus faibles que les parcelles sont labourées fréquemment au point de départ. «Dans le scénario de référence, les surcoûts obtenus varient proches de 80 €/ha pour les situations en semis direct à 6,5 €/ha pour les situations en labour fréquent», selon l’étude. Des estimations qui n’intègrent pas notamment les implications éventuelles sur l’organisation du travail, sur les difficultés en main-d’œuvre ou financement des investissements liées aux changements de pratiques, précise l’Inrae.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde