Aller au contenu principal

Fiscalité : cotisation foncière et photovoltaïque

Ceux qui produisent de l’électricité à l’aide de panneaux photovoltaïques sont redevables de la cotisation foncière des entreprises. L’administration vient de faire le point.

Les bâtiments agricoles produisant de l’électricité sont désormais soumis à la CFE minimum.
Les bâtiments agricoles produisant de l’électricité sont désormais soumis à la CFE minimum.
© Christian Gloria



En principe, les entreprises sont redevables à la fois de la taxe foncière sur les propriétés bâties, ainsi que la cotisation foncière des entreprises (CFE), appelée antérieurement taxe professionnelle. Les activités agricoles exercées au sein des exploitations agricoles sont exonérées de taxe foncière sur les propriétés bâties et de la cotisation foncière des entreprises. Toutefois, l’exonération ne s’étend pas aux activités industrielles et commerciales réalisées par un exploitant agricole. Ainsi, un agriculteur qui produit et vend de l’électricité à partir de panneaux photovoltaïques est considéré comme exerçant une activité commerciale. De ce fait, il est redevable de la cotisation foncière des entreprises (CFE) et de la taxe foncière bâtie.
La CFE est déterminée à partir de la valeur locative retenue pour le calcul de la taxe foncière. Or, lorsque des panneaux photovoltaïques sont posés sur un bâtiment agricole, l’administration a parfois considéré que les bâtiments dédiés à la fourniture d’électricité avaient un caractère industriel et qu’ils étaient soumis à la taxe foncière. Le montant de la CFE dû au titre de la production d’électricité était appelé sur la base de la valeur locative du bâtiment concerné et déterminé dans les conditions applicables aux bâtiments industriels. Evidemment, cette méthode d’évaluation entraînait une imposition supplémentaire, qui n’était pas neutre.

Situation clarifiée
Dans la mesure où des panneaux solaires sont fréquemment installés sur des bâtiments agricoles, la question a alors été soulevée, relayée par les parlementaires, du régime d’imposition applicable, tant lorsque l’activité de production d’électricité est exercée par l’agriculteur lui-même que lorsqu’elle est exercée par un tiers.
La réponse de l’administration figure désormais dans le Bofip (Bulletin officiel des finances publiques), qui reprend les solutions édictées par deux réponses ministérielles en date du 4 septembre 2018 et du 22 mai. Elle est venue clarifier cette situation pour les exploitants producteurs d’électricité.
Si l’agriculteur qui utilise le bâtiment agricole pour son activité agricole est également le producteur d’électricité qui exploite les panneaux solaires, il convient de considérer que cet agriculteur exerce une activité de production d’électricité imposable et une activité agricole exonérée dans le même bâtiment. En conséquence, ni le bâtiment, ni les panneaux photovoltaïques qui y sont posés, ne sont redevables de la taxe foncière bâtie. Il n’y a donc pas lieu de qualifier le bâtiment agricole en bâtiment industriel. Compte tenu de ces réponses ministérielles, les bâtiments étant exonérés de taxe foncière bâtie, il n’existe plus de valeur locative servant au calcul de la cotisation foncière des entreprises (CFE). Traduction : le montant de cotisation minimum de la CFE pour l’exploitant agricole est fixé par la commune.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde