Aller au contenu principal

Foire : succès pour la cinquième édition du Festival agricole d'Abbeville

Cette année, sur le thème des céréales, le Festival de l’agriculture en Picardie Maritime a attiré plusieurs milliers de visiteurs les 18 et 19 mai 2019.

© AAP




Situé sur l’esplanade Vauban, en plein cœur d’Abbeville, ce festival représente un mini Salon de l’agriculture à lui tout seul. Machinisme en exposition, producteurs locaux, entreprises et OPA du secteur agricole et, enfin, animaux d’élevage, tout est réuni pour faire découvrir l’agriculture aux novices et resserrer les liens entre les professionnels.

Les céréales dans tous leurs états
Placé sous le signe des céréales, le Festival a retracé sous un pôle dédié toute la vie d’une céréale. De la plantation, à la croissance, en passant par la récolte et jusqu’à la transformation. Les visiteurs ont pu expérimenter la moisson grâce au casque de réalité virtuelle, découvrir et toucher une dizaine de graines différentes. Mais aussi, participer au brassage de la bière avec la présence de David Lutun, formateur pour les élèves brasseurs de la Somme et la fabrication du pain avec l’association de l’Avocette. A eu lieu aussi le fameux concours du meilleur gâteau battu qui a vu Alain Devisse, boulanger à Abbeville, recevoir le premier prix.

Concours Charolais 2019
Un événement qui a réuni plus d’animaux que les éditions précédentes, soit une cinquantaine. La participation grandissante est bien la preuve d’une renommée qui grandit toujours plus, avec la présence des juges officiels de l’Herdbook Charolais. Sur les animaux présents, pas loin de vingt et un prix ont été décernés rien que pour le championnat (cf. tableau). De beaux animaux choyés par leurs éleveurs que le public averti ou novice a pu admirer sur le ring.

Découverte pour les enfants
Le vendredi était, comme à son habitude, consacré aux écoles de la Communauté d’agglomération de la Baie de Somme avec pas loin de 400 enfants qui ont participé à la traite grâce aux animations de l’interprofession laitière, ont pu approcher les bébés animaux de la mini-ferme et découvrir les céréales en s’amusant grâce à Jérôme Josseaux (animateur AGPB) et l’association du savoir-vert.
Malgré un temps mitigé, le Festival a fait le plein sur le week-end avec un repas du terroir le dimanche midi qui a accueilli près de 500 personnes. Un événement qui est devenu incontournable pour la Picardie Maritime pour petits et grands. On attend l’édition 2021 avec impatience !


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde