Aller au contenu principal

Formation : Un campus Bioraffinerie végétale et chimie durable inauguré

Ce jeudi, les Hauts-de-France inauguraient le Campus des métiers et des qualifications de la Bioraffinerie végétale et de la chimie durable, à Amiens.

© AAP


Mettre en synergie les compétences professionnelles au bénéfice d'une meilleure connaissance des métiers, développer une dynamique de formation et d'échanges, amener plus de jeunes dans la filière concernée et favoriser leur insertion. Tels sont les objectifs du Campus des métiers et des qualifications (CMQ) Bioraffinerie végétale et de la chimie durable, fraîchement inauguré à l'Université (UPJV) d'Amiens, ce jeudi 9 novembre.
Depuis 2015, les acteurs des Hauts-de-France (la Région, l'Education nationale, la Draaf et l'association Picardie universités) travaillent à l'obtention de cette appellation. Pari tenu. Ce CMQ fait désormais partie des soixante-dix-huit campus labellisés de France, dont sept en Hauts-de-France. Créés en 2013, ils offrent une gamme de formations dans un champ professionnel spécifique, qui correspond à un enjeu économique pour le territoire sur lequel ils sont implantés.

La bioraffinerie végétale et la chimie durable étaient une évidence pour le sud du territoire. « Avec 1,34 million d'hectares de terres agricoles productives, la Picardie est le premier producteur de betteraves industrielles, de pommes de terre de fécule et de protéagineux, et le deuxième producteur français de blé et de pommes de terre de consommation. La chimie verte s'inscrit donc comme une clé de voûte d'une économie durable », annonce Jean-Michel Serres, conseiller régional.

Le CMQ implique des liens forts avec les acteurs professionnels de la filière. Neuf industriels et l'IAR (pôle de la bioéconomie), le SAS Pivert et l'UIC (Union des industries chimiques), sont d'ailleurs partenaires.

Du niveau I à IV

Les étudiants du réseau secondaire et du supérieur, ainsi que les professionnels des entreprises et des laboratoires de la filière, peuvent ainsi bénéficier de quarante-cinq formations identifiées, initiales ou continues, du niveau I à IV. Elles sont dispensées dans quatre universités et écoles, onze lycées, deux EPLEFPA, un CFA et un Greta, dans la Somme, l'Aisne et l'Oise.

Alix Penichou


Les filières concernées

La bioraffinerie

Une bioraffinerie est un ensemble industriel qui transforme les ressources végétales en une diversité de produits : produits chimiques (peintures, vernis, colles, parfums, produits de nettoyage...), les matériaux (emballages, matériaux d'isolation, mousses...) ou encore la production d'énergie (biocarburants, électricité, chaleur) avec une stratégie d'efficacité énergétique, environnementale, économique et sociale visant à limiter au maximum les rejets de carbone dans l'atmosphère.

La chimie durable

Depuis maintenant plus d'une vingtaine d'années, le concept de «chimie verte» ou chimie durable propose un nouveau paradigme pour répondre à la demande croissante de produits issus de la chimie, tout en préservant les ressources de matières premières indispensables et en minimisant les impacts sur l'homme et son environnement. Chimistes, agro-industriels, agriculteurs... ont la capacité de développer de nouvelles filières, en s'appuyant sur les acteurs et spécificités de notre territoire, notamment en valorisant les agroressources disponibles.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde