Aller au contenu principal

Fred invite à chiner dans sa nouvelle brocante

Meubles, vaisselle, vêtements et bibelots en tous genres emplissent désormais la Brocante de Fred, à Brocourt. Le nouveau commerce redonne vie au village.



Des couverts en argent, un fauteuil voltaire d’époque, ou encore un cheval à bascule en bois : il y a de tout, à la Brocante de Fred, à Brocourt, commune d’une petite centaine d’âmes, au sud-ouest de la Somme. Le commerce est né il y a un mois, de la volonté de deux hommes, Fred et Laurent. «J’avais besoin d’un changement de vie professionnelle, explique Fred, ancien aidant familial. Le projet mûrit depuis quelques temps. Voilà un an et demi que nous chinons et stockons des objets.»
Le bâtiment de 400 m2 avait été repéré il y a un moment, car idéalement situé, sur un axe de passage, avec un parking attenant et dans un cadre magnifique, au bord de la rivière le Liger. «La plus grosse difficulté était de retrouver le propriétaire. La factrice l’a fait pour nous ! Celui-ci était ravi de nous le louer.» Le lieu, vide depuis des années, a désormais retrouvé une âme.
Depuis l’ouverture, le 8 décembre, le magasin connaît un vrai succès. «Nous ouvrons tous les vendredis, samedis et dimanches, précise Laurent. Le bouche à oreille fonctionne bien. Nous voyons passer beaucoup de monde. Certains sont même devenus des habitués et passent nous voir chaque semaine.» Il faut dire que les grandes vitrines, que Laurent, ancien vendeur de prêt à porter de luxe, aménage soigneusement, sont alléchantes. «C’est lui qui met en valeur les objets, assure Fred. Moi je m’occupe plutôt de la caisse. Mais nous aimons autant l’un que l’autre le contact avec les clients. Nous avons un grand cœur !» Les prix, à partir de quelques dizaines de centimes pour les petits bibelots, sont volontairement raisonnables, même pour les grosses pièces, «car nous voulons offrir à tous la possibilité de se faire plaisir». Ce qui n’est pas vendu sera donné à des associations solidaires.

La loterie des vide-maisons
Les trésors exposés sont en fait dénichés chez les particuliers. «Nous proposons des vide-maisons gratuits et, en échange, nous récupérons tout ce qu’il y a à l’intérieur.» Les professionnels n’hésitent pas à avaler les kilomètres, à parfois plus d’une heure de trajet, pour déménager une vieille bâtisse. Une vraie loterie. L’effort peut leur offrir de belles surprises, avec des objets de valeur, autant que de simples allers-retours à la déchetterie. «Mais c’est le jeu !» Tout ce qui les intéresse est ensuite nettoyé et stocké chez eux, avant d’être amené au magasin. «On a tellement de choses qu’on peut proposer des nouveautés chaque semaine.»
Ce vendredi matin, éric et Véro viennent d’ailleurs jeter un œil aux dernières babioles venues.  Le prétexte, aussi, pour serrer la pince aux gérants. «J’avais vu que ça bougeait par ici. Et ensuite, j’ai aperçu la pancarte “brocante de Fred“. J’ai poussé la porte par curiosité, et maintenant j’y viens chaque vendredi, confie éric. C’est bon d’avoir retrouvé un commerce dans un village qui se mourait.» Ce qu’il cherche ? «L’introuvable», s’amuse-t-il. Aujourd’hui n’aura cependant pas été son jour de chance. Tandis que des clients repartent tantôt avec un petit fauteuil rouge matelassé, tantôt avec un beurrier et des verres à vin, lui sort bredouille. «Mais avec la joie d’avoir partagé un bon moment, et l’envie de revenir la semaine prochaine !»



Informations pratiques

La Brocante de Fred, 13 rue d’Hornoy, 80430 Brocourt.
Ouverture les vendredis, samedis et dimanches, de 10h à 18h30.
Vide-maisons gratuits.
Tèl. : 06 43 43 71 43 ; 07 86 42 15 88
Page Facebook : La brocante de Fred

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde