Aller au contenu principal

Frédon, le rapprochement des régions : pas maintenant !

Le rapprochement de la Frédon Picardie et Nord-Pas-de-Calais est reporté en 2019. Les raisons.

Observation et comptage d’insectes dans un champ de pommes de terre par la Frédon.
Observation et comptage d’insectes dans un champ de pommes de terre par la Frédon.
© Frédon


«Indépendance, impartialité et intégralité», telles sont les valeurs de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Picardie (Frédon) décrites par son président, Patrick Moizard, lors de l’assemblée générale, qui s’est tenue à Amiens le 12 mai. L’occasion pour cet organisme à vocation sanitaire de faire le bilan des activités(1) qui ont été réalisées au cours de l‘année 2015, de rappeler ses valeurs et de faire part de ses intentions concernant la régionalisation.
Dans le cadre de ses activités, le 24 février dernier, la Frédon a été accréditée selon la norme NF en ISO/CEI 17020 par la Cofrac lui permettant d’être reconnue dans les missions d’inspection confiées par la Draaf - SRAI, notamment en ce qui concerne la délivrance du passeport phytosanitaire européen (P.P.E.), ainsi que dans les inspections en lien avec la surveillance des organismes nuisibles réglementés et émergents (Sore). Cette année, l’accent a été mis sur le prélèvement des pommes de terre «plants de ferme» et les campagnols.

«Plants de ferme» : surveillance sanitaire
Initiée en 2014, la réalisation de prélèvements sur les pommes de terre «plants de ferme» suit son cours. Pour rappel, cette opération vise à faire respecter par les professionnels agricoles les règles d’application de l’accord interprofessionnel «plant de ferme», et d’entretenir un lien étroit entre l’état, l’UNPT (Union nationale des producteurs de pommes de terre) et les professionnels.
Pour cela, une recherche de nématodes à kystes est réalisée sur des prélèvements de terre qui vont recevoir le plan certifié pour une production de plants de ferme, ainsi qu’une recherche des bactéries Ralstonia et Clavibacter sur des prélèvements de pommes de terre «plants de ferme».
Cette démarche reste toutefois aujourd’hui volontaire pour les professionnels agricoles. Pour ce faire, ces derniers doivent au préalable se déclarer auprès des services de l’Etat afin de bénéficier de ces analyses, essentielles pour la veille sanitaire de cette culture.

Campagnols : un plan d’actions régional
Les campagnols, depuis septembre 2014, sont devenus un véritable fléau pour les agriculteurs. En lien avec l’arrêté du 14 mai 2014 sur la lutte contre les campagnols et l’instruction technique du 21 octo­bre 2014 sur le même sujet, la Frédon, en partenariat avec de nombreux acteurs de la filière (Fédération régionale des chasseurs, Chambre d’agriculture, la Draaf-SRAI, Dreal, Picardie Na­ture…) a élaboré un Plan d’actions régional (P.A.R.). «C’est un dossier assez long, puisqu’il a été ouvert depuis un an et demi. Cette lenteur s’explique en partie par l’importance du nombre d’intervenants», indique Vivien Leconte, responsable qualité à la Frédon.
Ce plan a pour but d’encadrer la lutte contre les campagnols ravageurs des cultures, notamment l’utilisation de la lutte chimique avec la bromadioline via la mise en place d’outils d’aide à la décision. Le plan doit être finalisé dans le premier semestre 2016, avant d’être présenté en Comité régional d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CROPSAV) afin d’être validé par la suite par le préfet.
En parallèle, l’assemblée, qui par ailleurs explique cette montée de campagnols dans les campagnes par l’apparition des techniques culturales simplifiées, a émis plusieurs idées de luttes alternatives telles que l’implantation de prédateurs (faucons, chouettes ou encore la réimplantation de haies). S’il y a urgence à agir, la Frédon semble moins pressée d’avancer sur le chemin de la régionalisation.

Régionalisation : pas à l’ordre du jour
La régionalisation des Frédon Nord-Pas-de-Calais et Picardie ? Cette question n’a pas manqué d’être soulevée lors de l’assemblée. Patrick Moizard a indiqué que celle-ci n’était pas cependant à l’ordre du jour : «Aujourd’hui, laissons-nous le temps jusqu’en 2019 afin d’apprendre à mieux se connaître et à valoriser les compétences récemment acquises avant de nous rapprocher.» «Ce sont deux territoires différents. D’où cette demande de temps supplémentaire afin de mieux se connaître», ajoute pour sa part Valérie Pinchon, directrice de la Frédon Picardie.
Reste que l’idée de rapprocher les deux régions est aujourd’hui un sujet délicat. En effet, ce rapprochement pourrait aboutir à une réorganisation interne des services. Mais en ne se regroupant pas à présent, la Frédon Picardie risque de perdre la co-animation de certaines filières. Néanmoins, celle-ci aborde sereinement l’année 2016, car ses animations sont garanties. En revanche, c’est le flou artistique pour 2017 tant sur les financements que sur les objectifs de la Chambre régionale d’agriculture et la Région Hauts-de-France, principaux partenaires de la Frédon.

(1) L’environnement, l’expérimentation plein champs, la recherche et développement, la réalisation d’études au sein de cliniques végétales et la formation des professionnels sont l’ensemble des domaines dans lesquels exerce la Frédon. A cela, s’ajoute les missions d’inspection et de surveillance du territoire qui représentent à elles deux 50 % du budget annuel de l’organisme, mais aussi de son temps de travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde