Aller au contenu principal

Fruits et légumes, lait, financement participatif : Carrefour annonce

L’objectif d’atteindre cette année « 95 % de fruits et légumes » venant de France affirmé par Alexandre Bompard dans une interview jeudi 28 février à RTL, concernera les fruits et légumes « pouvant être cultivé en France » et « de saison », précise le groupe Carrefour, contacté par AgraPresse. « Sur l’ensemble des fruits et légumes que nous pouvons cultiver en France, 90 % d’entre eux sont d’origine française » à l’heure actuelle, indique par ailleurs Carrefour qui ajoute que certains de ses marchés « sont déjà 100 % français en saison comme la carotte, la pomme de terre, la pomme ». « Sur les 10 % restant, une partie est liée à une offre non satisfaite par la production française », fait savoir le groupe qui indique vouloir « soutenir le développement de productions locales par une contractualisation sur les prix et les volumes » notamment en favorisant un approvisionnement local autour de ses magasins. Sur les fruits et légumes cultivés en France, le groupe souhaite atteindre « le 100 % d’origines françaises en saison », fait-il savoir. Lors de son interview à RTL, Alexandre Bompard avait indiqué « avoir pris un engagement d’augmenter de 10 % les fruits et légumes français » en volume en 2019, ajoutant que cela représentait « un investissement supplémentaire de 50 millions d’euros dans l’agriculture Française » qui serait mis en place « cette année ».

Carrefour et Miimosa lancent un appel à projets commun

Carrefour et la plateforme de financement participatif Miimosa ont annoncé dans un communiqué commun le 1er mars le lancement d’un appel à projets pour «permettre aux agriculteurs ou acteurs de l’agroalimentaire de financer leurs projets en faveur de la transition agricole et alimentaire» à travers du financement participatif. Les deux entreprises disent vouloir ainsi «impliquer producteurs et consommateurs dans la transition alimentaire». Les porteurs de projets «contribuant au mieux manger» pourront les présenter sur une plateforme (carrefour.miimosa.com) sur laquelle ils pourront lancer une campagne de financement participatif «avant le 30 juin 2019». Les deux entreprises citent notamment comme sujet d’intérêt «la réduction de l’utilisation des pesticides» ou le bien-être animal. Miimosa étudiera «l’ensemble des dossiers déposés» et proposera «la solution de financement la plus adaptée». Les consommateurs pourront les soutenir financièrement «par un don avec contrepartie ou un prêt rémunéré». Carrefour y contribuera «à travers un investissement ou une dotation supplémentaire» et apportera «de la visibilité» aux projets à travers ses sites, réseaux sociaux et centres commerciaux. L’initiative est distincte de Miimosa Transition, dont Carrefour est déjà partenaire.

Carrefour déploie sa technologie blockchain sur du lait entier

Carrefour déploie la technologie blockchain au lait frais entier microfiltré de sa marque de distributeur Filière Qualité Carrefour, annonce un communiqué de presse du 1er mars. Su cette filière, grâce au scan d’un QR code, les consommateurs pourront localiser les éleveurs collectés par la laiterie Gillot, se renseigner sur l’alimentation des vaches (sans OGM), connaître avec précision la date de la collecte du lait et le lieu de son conditionnement. En aval, les consommateurs pourront «identifier les acteurs de cette filière (noms et photos) et découvrir leurs métiers tant en termes de pratiques d’élevage, de méthodes de conservation du lait par microfiltration, que de contrôles qualité tout au long de la production», explique le distributeur. La technologie blockchain est déjà utilisée par Carrefour pour tracer poulets, tomates, œufs et oranges de sa marque propre.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde