Aller au contenu principal

Garder la tête haute malgré les annulations à répétition

Sans la possibilité d’organiser et de participer à des concours de races, l’année 2021 s’annonce elle aussi particulière pour l’association des éleveurs Prim’Holstein 80. 

Remplacer le  traditionnel concours de la race Holstein de la foire agricole de Montdidier par un événement numérique, c’est l’idée avancée  par Elie Vermersch  et qui a recueilli une large approbation au sein de l’association. Son nom ?  Le «e-Montdidier Show». 
Remplacer le traditionnel concours de la race Holstein de la foire agricole de Montdidier par un événement numérique, c’est l’idée avancée par Elie Vermersch et qui a recueilli une large approbation au sein de l’association. Son nom ? Le «e-Montdidier Show».
© Annick Conté

Selon les mots du président de l’association, Martin Lévêque, ils espèrent y voir «un peu plus clair d’ici la fin d’année». Mais pour l’heure, force est de constater que l’année 2021 s’engage de la même manière que 2020. Autrement dit, avec des occasions de réunir les éleveurs peu nombreuses. Lors de l’assemblée générale de l’association qui s’est tenue en ce début de semaine à Maizicourt (80), ses responsables ont d’abord dressé une triste liste puisqu’il s’agissait de celle des événements annulés en 2020, en raison de la Covid-19 : concours départemental de la race Holstein lors de la foire agricole de Montdidier, Terres en fête, Campagne en fête organisé par les JA de l’Oise… Seuls deux événements ont pu se tenir et accueillir des éleveurs : un Salon international de l’agriculture à Paris amputé de deux jours auquel ont participé la SCEA Popot et le Gaec de Saint-Landon, puis le concours Prim’Team Show, les 23 et 24 octobre derniers, en Seine-Maritime.  

 

Chamboulement d’activités

Dans ces conditions, pas facile de motiver des éleveurs et de recueillir des adhésions. Mais du côté de l’association des éleveurs Prim’Hostein 80, on assure avoir toutefois tenu bon. Le nombre d’adhérents en 2020 s’est porté à 37, soit 3 de moins qu’en 2019. Derrière ce chiffre, on comptabilise trois non-renouvellements lié à l’arrêt de la production laitière ou le départ d’un salarié, et deux nouvelles adhésions. Du côté d’Avenir conseil élevage (ACE), qui s’occupe de l’animation quotidienne de l’association, on rappelait aussi que l’année 2020 a laissé des traces dans l’activité, même si le bilan est finalement moins plombé par la crise sanitaire qu’on aurait pu le penser : «Nous avons aussi connu des difficultés dans la poursuite de nos activités, en particulier des pesées que nous avons dû interrompre avant un retour à la normale à partir de fin avril. 1 200 pesées n’ont pas été réalisées sur les 14 000 pesées contractualisées avec les éleveurs. C’est finalement assez peu», s’est réjouie Isabelle Holvoet, directrice d’ACE. 

 

Retour des concours en septembre ?

Qu’en sera-t-il en 2021 ? Si l’on sait d’ores et déjà que le concours départemental de la race Holstein n’aura pas lieu lors de la foire de Montdidier (5 avril), ni le concours d’Abbeville dans le cadre du Festival de l’agriculture en Picardie Maritime (29 et 30 mai) et encore moins celui de Terres en Fête, un espoir reste ouvert, en septembre prochain. Les JA de l’Oise n’ayant pas pris la décision de maintenir (ou pas) leur événement Campagne en fête en septembre 2021, tout reste ouvert. 

 

Pour remplacer le concours de Montdidier, une présentation de race en vidéo

Remplacer le traditionnel concours de la race Holstein de la foire agricole de Montdidier par un événement numérique, c’est l’idée avancée par Elie Vermersch et qui a recueilli une large approbation au sein de l’association. Son nom ? Le «e-Montdidier Show». Le principe, explique Elie, «c’est d’organiser un concours dématérialisé. Deux ans sans concours, c’est long…» Chaque participant, éleveur de vaches de race Holstein, installé dans la Somme ou dans l’Oise, est invité à réaliser une vidéo d’une minute trente de l’un de ses animaux, sous différents angles. La vidéo est ensuite présentée à un juge officiel chargé de noter l’animal, comme s’il s’agissait d’un concours en présentiel. Chaque éleveur pourra présenter deux vaches et deux génisses. Chaque année, le concours de Montdidier rassemble entre 70 et 80 animaux, pour une vingtaine d’éleveurs participants. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde