Aller au contenu principal

Gérald Leborgne : «dans notre métier on n’a jamais fini de progresser»

Rencontre avec Gérald Leborgne, éleveur de charolaises, qui accueillera les éleveurs à Vironchaux le 7 mai.

Gérald Leborgne, éleveur de charolaises à Vironchaux : 
«J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux».
Gérald Leborgne, éleveur de charolaises à Vironchaux :
«J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux».
© AAP

Cette année la journée Bovins Croissance se déroulera chez Gérald Leborgne à Vironchaux (voir encadré ci-dessous). C'est un habitué des concours en race charolaise. Vous pourrez venir admirer les vaches de concours et les taureaux choisis avec soins par leur propriétaire.

Comment l’élevage a-t-il démar­ré ?
L’élevage est assez récent puisqu’il n’a que 20 ans. Cependant tout a commencé en 1972 avec l’arrêt du lait et l’achat de quinze vaches charolaises. Mon installation en 1998 a donné un nouvel élan avec l’achat de neuf vaches inscrites suitées de femelles. C’est en 2000 que le bâtiment a été construit pour répondre à la mise aux normes et améliorer les conditions de travail. Aujourd’hui l’élevage compte 65 vaches inscrites.

Pourquoi la race charolaise ?
J’aime la race charolaise pour sa rusticité, sa docilité et ses qualités de viande. J’ai plaisir à concourir avec mes meilleurs animaux. C’est une passion et un moyen de se comparer. Mes taureaux sont choisis avec une grande attention sur l’aptitude laitière et ils doivent me plaire sur le plan de la morphologie. La facilité de naissance a son importance, mais il faut rester dans des mesures raisonnables.

L’élevage est-il essentiel à votre exploitation ?
Pour développer le troupeau nous avons ressemé des prairies. Aujourd’hui nous avons des prairies temporaires qui pourraient être remises en cultures. Mais à Vironchaux les terres sont sableuses et séchantes avec un potentiel limité en moyenne à 80 quintaux. Il y a deux ans nous avons fait 50 quintaux en escourgeon. L’élevage permet de stabiliser le revenu et de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier !

Qu’allez-vous nous montrer à la journée bovins croissance ?
Les animaux seront en prairies à cette époque, mais je vais m’organiser pour présenter une vitrine de l’élevage. Une partie des taurillons seront vendus, mais il en restera. L’étude technique et économique est réalisée et sera présentée. J’ai la chance d’avoir des parents qui ont su me transmettre un bon troupeau mais dans notre métier on n’a jamais fini de progresser et il faut toujours remettre son ouvrage sur le travail, chacun pourra juger et vous serez tous bienvenus.

Journée bovins croissance : une rencontre ouverte à tous les éleveurs

Bovins Croissance organise sa journée annuelle le mardi 7 mai chez Gérald Leborgne à Vironchaux (80).

Au programme, huit stands :
• Acquérir les bases de sécurité vis-à-vis de la manipulation des bovins, par Thomas Delattre (MSA de la Somme).
• Concevoir des dispositifs de contention et les aides possibles par Stéphane Verscheure (chambre d’agriculture de la Somme).
• Analyse de groupe Bovins Croissance par Karine Lemaire (chambre d’agriculture de l’Oise).
• Analyse de groupe des pesées génisses par Eric Lucet (chambre d’agriculture de la Somme).
• Présentation et description de l’élevage par Gérald Leborgne et Karine Lemaire.
• Présentation des animaux par Gérald Leborgne et Eric Lucet.
• Analyse de groupe départementale en production de taurillons par Daniel Platel (chambre d’agriculture de la Somme).
• Analyse du bilan génétique de l’élevage par Christian Guibier (chambre d’agriculture de l’Aisne).
• La journée se terminera par le challenge Bovins Croissance autour du verre de l’amitié.

Un barbecue est prévu pour le repas du midi.

Contacts et inscriptions :
• Eric Lucet - chambre d‘agriculture de la Somme - Tél. 06 34 08 50 59.
• Karine Lemaire - chambre d‘agriculture de l’Oise - Tél. 03 44 11 44 57.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde