Aller au contenu principal

Giec : changement climatique et dégradation des sols, des liens pernicieux

Dans un nouveau rapport présenté officiellement le 8 août, le Giec démontre les rapports étroits et pernicieux entre sécurité alimentaire, dégradation des sols et changement climatique, et appelle à «des politiques coordonnées sur la gestion des sols». Réalisé par 107 auteurs qui ont analysé plus de 7 000 études, un «résumé pour décideurs» de ce rapport a été adopté par les états membres du Giec le 7 août.

Les scientifiques décrivent la mécanique suivante : le réchauffement climatique «menace la sécurité alimentaire» en amplifiant la «dégradation des terres», ce qui réduit en retour le potentiel de stockage de carbone du sol. Le système alimentaire, lui-même, est «responsable de 30 % des émissions de gaz à effets de serre» et met une «pression grandissante» sur les sols, en lien avec l'augmentation de la population et de la consommation mondiale, constatent les scientifiques. Cette «pression» dégrade d'ores et déjà les sols, avec une érosion de «10 à 100 fois plus rapide que leur reconstitution», et des terres arides qui s'étendent de «1 % chaque année». La dégradation des sols liée au réchauffement climatique (pluies intensives, sécheresses...) aura des conséquences sur la «production» et la «qualité nutritionnelles des aliments».

La dégradation des sols menace la sécurité alimentaire de certaines régions

La sécurité alimentaire de certaines régions, notamment en «Afrique, Asie, Caraïbes et Amérique du Sud» est menacée par la dégradation des sols causée par le changement climatique, alerte le Giec dans son rapport sur les liens entre réchauffement climatique et gestion des sols, rendu public le 8 août. Pour éviter ces scénarios, les chercheurs préconisent de lutter contre le gaspillage alimentaire, alors que «près d'un quart de la nourriture produite est perdue ou gaspillée».

Ils appellent également à privilégier des «régimes alimentaires équilibrés», basés sur «des végétaux», et des «produits animaux produits de façon durable». Un «ralentissement de l'augmentation de la population» et une «diminution des inégalités» sont également mentionnés par le Giec. Enfin, les scientifiques mettent l’accent sur la nécessité de freiner la déforestation et d'encourager des politiques de reboisement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde