Aller au contenu principal

Grand débat : D. Guillaume favorable à une «place spécifique» pour l'agriculture

A l'occasion de la présentation, le 15 janvier, de l'édition 2019 du Salon de l'agriculture (23 février au 3 mars), le ministre de l'Agriculture s'est déclaré «favorable à une place spécifique de l'agriculture» dans le Grand débat, lancé par le président de la République le 13 janvier et qui se déroulera jusqu’au 15 mars prochain. Interrogé par Agra presse, Didier Guillaume est favorable à une place spécifique car «l'agriculture est consubstantielle de la ruralité, mais nous n'allons pas refaire la politique agricole dans ce débat». «Cette année, ce sera la salon du Grand débat», a-t-il par ailleurs déclaré. Le ministre a prévu de s'exprimer lui-même sur le thème de l'agriculture dans le cadre de ce Grand débat, a-t-il annoncé. «Mais aucune frange ne pourra imposer quelque chose au reste de la société», a-t-il prévenu, semblant faire allusion à la fois aux Gilets jaunes et aux attaques de militants vegans. Le ministre a par ailleurs annoncé un «thème» pour sa présence sur le salon: «Ensemble contre l'agri-bashing, et je mettra en avant tout ce qui se fait de positif en agriculture».

Pour l'agriculture, «le grand débat a eu lieu aux Egalim»

«En agriculture, le grand débat a eu lieu aux Etats généraux de l'alimentation, dont nous attendons désormais l'application», a lancé Sébastien Windsor, président de l'Acta (instituts techniques) et membre du bureau de l'APCA (chambres d'agriculture), bureau qui présentait ses voeux à la presse, le 15 janvier. «Nous sommes dans le temps de l'action, et non plus de la réflexion», a-t-il ajouté. Le président de l'APCA Claude Cochonneau a cependant «invité son réseau à participer» au débat, précisant qu'il n'avait pas cependant vocation à l'organiser. L'APCA n'a pour l'instant pas arrêté de «stratégie particulière» durant ces débat, a-t-il précisé, mettant en avant qu'il s'agit d'un évènement encore récents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Les Grandes Gueules
Comme le monde agricole, les chasseurs ont désormais leur « Grande Gueule »
Pour faire partie du casting, il faut en avoir... de la gueule. L’émission radiophonique de débat d'actualité a dévoilé ce lundi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde