Aller au contenu principal

Grand succès pour la journée installation en agriculture

Plus de 150 élèves sont venus à la journée de découverte de l’installation organisée par jeunes agriculteurs.

Découverte du parcours à l’installation par Oriagri Conseils.
Découverte du parcours à l’installation par Oriagri Conseils.
© AAP


Le 11 mars dernier, les Jeunes Agriculteurs de la Somme ont organisé la Journée Installation à Ailly-le-Haut-Clocher, avec le soutien du Conseil Général de la Somme. Celle-ci a été une véritable réussite. 150 élèves sont venus de différents établissements agricoles pour rencontrer des jeunes installés qui ont ouvert les portes de leurs exploitations et témoigné de leurs parcours avec la richesse des différentes productions. Au côté de ces jeunes, les OPA, qui ont permis de découvrir le parcours à l’installation grâce à une mise en scène théâtrale orchestrée par Oriagri, qui proposait aux étudiants de voyager pour atteindre la destination de l'installation... Le réseau a su se mobiliser pour promouvoir notre métier et favoriser le renouvellement des générations en agriculture. Parmi ces jeunes, nombreux ont pour but de s'installer, ils ont donc pris conscience que ce projet s'anticipe, se réfléchit et que l'accompagnement est aussi important pour réussir.
Guillaume Clop, secrétaire général de la structure JA Somme, a conclu la journée en précisant que «l’installation aujourd’hui est un enjeu majeur pour le maintien d’une agriculture performante et durable, créatrice d’emplois et de valeur ajoutée dans les territoires. Depuis longtemps, les Jeunes Agriculteurs se mobilisent pour qu'une politique volontariste d'installation et de transmission des exploitations agricoles soit mise en place et qu'elle soit en adéquation avec les enjeux agricoles et les défis à relever. Agriculteur n’est pas un métier comme les autres, c’est un projet de vie. Il permet de gérer sa propre entreprise, travailler au contact de la nature, du vivant, avec la mission de nourrir la société mais aussi façonner son territoire. Le choix d’installation est large : des productions végétales à la vente directe. Et entre les deux, il existe un panel incroyable d’exploitations dont les orientations sont prises en fonction de la localité, du potentiel agronomique, de la proximité d’une grande agglomération mais également des passions de l’exploitant(e)…».
Daniel Roguet, président de la Chambre d’Agriculture de la Somme s’est également adressé aux jeunes en insistant sur l’anticipation d’un projet d’installation et aussi sur la création de valeur ajoutée dans les exploitations samariennes en passant, entre autres, par des filières innovantes.

S’installer en agriculture : pourquoi pas moi ?
Les organismes présents ont présenté tour à tour l’accompagnement à l’installation mis en place dans le département. Oriagri Conseils a ouvert les festivités aux côtés de la DDTM de la Somme en présentant aux jeunes les étapes du parcours à l’installation et l’intérêt de s’installer avec les aides. Les jeunes ont découvert plusieurs points importants que sont le Parcours de Professionnalisation Personnalisé (PPP), le Plan de Développement de l’Exploitation (PDE) et les différentes aides auxquelles ils peuvent prétendre (DJA, prêts MTS-JA, exonérations fiscales et sociales, taxe foncière sur les propriétés non bâties, etc…). Au final, sur 5 années, les aides cumulées peuvent atteindre 50 000 € ! Le CER France Somme, le Crédit Agricole Brie Picardie ont développé quant à eux, l’émergence du projet et son financement. Groupama Paris Val de Loire et la MSA de la Somme ont présenté les diverses assurances et les cotisations. Ces structures ont adapté leur discours au public présent. Les jeunes sont ressortis ravis de ces échanges avec les différents interlocuteurs, en témoignent les nombreuses questions posées par les élèves.

Les agriculteurs témoignent
Les jeunes se sont dirigés en bus vers 4 exploitations agricoles différentes. Nicolas Bellavoine, installé en 2011 en individuel suite à la reprise d’exploitation de son oncle, a présenté ses choix stratégiques sur son exploitation. Il est aujourd’hui sur un système polyculture-viande bovine. Florian Balesdent, installé en GAEC avec ses oncles en polyculture-vaches laitières, a échangé avec les jeunes sur ses perspectives d’avenir et son développement d’exploitation par un projet de création de valeur ajoutée.
Mathieu Belvalette, installé en 2010 en EARL avec ses parents, a accueilli les jeunes autour de son atelier de vaches laitières. Il a soulevé sa volonté de continuer l’élevage laitier voire le développer. Il a également expliqué aux jeunes son parcours à l’installation mais aussi son implication syndicale dans la structure JA. Enfin, Cindy Dewilde, pré-installée en 2012 sur une écurie de compétition Poney, a présenté son exploitation aux élèves et son fonctionnement. Les étudiants de la section hippique de Ribemont étaient ravis d’échanger avec une jeune installée dans cette filière. Les jeunes ont participé activement à ces visites qui leur ont permis d’avoir un retour d’expériences sur leurs installations et de pouvoir se rendre compte du métier d’agriculteur.

Journée positive !
L’ensemble des participants ressort de cette journée satisfait d’avoir pu échanger sur l’accompagnement à l’installation. Certains jeunes ont un projet d’installation à plus ou moins long terme. Rencontrer différents interlocuteurs a été pour eux, une première étape dans leur parcours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde