Aller au contenu principal

Chasse
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...

Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie d'hommage à un cerf traqué pendant une chasse à courre mi-janvier en forêt de Chantilly.

Cerf gare de Chantilly
L'image qui fait les choux gras du collectif Abolissons la vénerie aujourd'hui et d'Europe Ecologie Les Verts, celle d'un cerf réfugié sur les voies de la gare de Chantilly pendant une chasse à courre, mi-janvier.
© AVA Chantilly

L'invitation est on ne peut plus sérieuse. Europe Ecologie Les Verts (EEVL) donne rendez-vous demain à ses adhérents et aux médias à Chantilly, dans l'Oise pour une réunion publique d'un genre bien particulier : la députée européenne Karima Delli déposera un bouquet de fleurs à la gare de Chantilly, lieu où s'était réfugié un cerf lors d'une chasse à courre le 12 janvier dernier.

L'opération qui consiste, selon EELV, à sensibiliser l'opinion publique sur « une chasse dangereuse et cruelle qui doit cesser » a été baptisée « Hommage au cerf inconnu ». Le symbole est fort. Chacun appréciera la référence faite pour choquer.

Dans la suite de son communiqué, le mouvement écologiste explique que la chasse à courre est « aussi un danger pour les citoyens : routes bloquées, accidents liés aux traversées d'animaux en fuite, chiens errants... »

Et Karima Delli d'annoncer sa volonté de lancer un référendum régional contre la chasse à courre. Au cours de cette matinée du 21 janvier, elle devrait également rencontrer sur place le collectif Abolissons la vénerie aujourd'hui (AVA) dont le passe-temps favori est d'assister à des chasses à courre dans différents massifs forestiers de la région et ailleurs en France.

Récupération politique en vue des élections régionales

Dans un communiqué du 20 janvier, la fédération des chasseurs de l'Oise dénonce la rhétorique employée par EELV et regrette une forme de récupération. Pour son président, Guy Harlé d'Ophove, la formule du « cervidé inconnu » en référence au « soldat inconnu » - il est le symbole de tous les soldats français morts pendant la Première Guerre mondiale – par Karima Delli passe mal : « Cette formule, dénonce-t-il, provenant d'une élue de la République ne tient pas de l'ignorance du passé douloureux de la France, mais bien de la tentative d'un coup médiatique à l'approche de la campagne des élections régionales dans les Hauts-de-France ».

Une intuition qui se confirme dans le communiqué d'EELV, sa représentante dans la Région n'y cachant d'ailleurs pas ses ambitions : sa participation en tant que tête de liste EELV lors des prochaines élections régionales est explicitement indiquée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde