Aller au contenu principal

Il est temps d’être «bien dans ses bottes»

La société Isagri lance la deuxième édition du concours «Bien dans mes bottes». Il s’agit de réaliser des courts métrages montrant le côté positif et moderne de l’agriculture française.

Isagri réitère son concours pour la deuxième fois, du 12 février au 20 mars. Ce concours vidéo, gratuit et sans obligation d’achat, se déroule en ligne, sur la plateforme Facebook. «Bien dans mes bottes» cible les jeunes agriculteurs ayant au maximum trente-cinq ans et qui viennent de s’installer.
La particularité de ce concours, ce sont les internautes qui choisissent le gagnant sur la page Facebook et non la société Isagri.
«Le grand public choisit le gagnant avec les like. En revanche, la société Isagri a tout de même un droit de regard sur les vidéos, afin que des images chocs ne perturbent pas la sensibilité des internautes. Nous intervenons également pour donner des conseils au niveau du fond et de la forme de la vidéo. Le participant peut déposer une vidéo maximum», explique Pauline Desdoits, chargée de communication de l’événement.
Pour Isagri, le choix du thème semblait logique et important pour l’agriculture : «Il faut montrer et orienter le grand public vers le côté positif de l’agriculture française. Nous voyons à travers les médias que l’on peut apercevoir des initiatives positives dans notre profession. A travers l’émergence encore plus importante des réseaux sociaux, il faut s’imprégner et exploiter ce moyen de communication afin de faire circuler des messages importants et forts. Dès lors, le participant peut encourager les internautes à voter pour sa candidature en partageant sa photo sur les réseaux sociaux suivants : Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Google +, Tumblr ou bien Flickr. L’agriculture a une belle image. De plus, cette année, notre thème est “vous êtes l’avenir de nos campagnes, montrez-le-nous !" J’espère que l’avenir sera radieux», affirme-t-elle.

Silence sur le plateau… Action !
Pour les moyens de production des vidéos, les agriculteurs ont carte blanche. Les vidéos de l’édition précédente étaient orientées de manière humoristique, parodique, ou bien montraient le côté connecté et moderne de l’agriculture d’aujourd’hui.
«Les gagnants de l’année dernière, les Jeunes Agriculteurs du Loiret, ont filmé une journée type d’un jeune agriculteur, de son réveil jusqu’à la fin de sa soirée. L’avantage, c’est que les agriculteurs peuvent montrer ce qu’ils veulent pour transmettre un message fort. On voit qu’il y a de l’originalité et de vrais scénarios dans d’autres vidéos. L’année dernière, certains courts métrages nous ont fait bien rire et très sincèrement, c’est surprenant et ça fait du bien !», souligne Pauline Desdoits.
Ce concours récompense un organisme départemental, comme un syndicat agricole.
Le jeu est limité à une seule participation par organisation professionnelle agricole. Le montant du premier prix est de 3 000 euros, la personne siégeant à la deuxième place remporte 1 000 euros et celui ayant la troisième place sur le podium obtient 500 euros.
Le concours est ouvert à tous, dans tout l’Hexagone. Le réglement est disponible en ligne.
Il suffit juste d’avoir un appareil pour filmer et devenir votre propre réalisateur.

Informations pratiques

Le réglement est disponible sur le site internet d’Isagri ou sur la page Facebook «Bien dans mes bottes».

Ce jeu est ouvert à toute personne majeure, ayant moins de trente-cinq ans, exerçant une activité professionnelle agricole en France et étant également membre d’une organisation professionnelle agricole (telles que les organismes ou les syndicats agricoles).
Toute vidéo qui présente un caractère obscène, violent, dangereux, raciste, contraire à l’ordre public sera supprimée.
La récolte des vidéos est prévue du 12 février au 4 mars 2018.
Les votes sur Facebook ont lieu du 5 au 20 mars 2018. Des personnes dites «votants» (c’est-à-dire des internautes qui peuvent accéder aux différents comptes web du participant) et plus globalement, toutes les personnes ayant eu connaissance du jeu via les canaux de communication utilisés pour la promotion du jeu et qui se connecteraient au site peuvent voter.
L’annonce des gagnants est le 21 mars 2018. Les lots seront remis aux gagnants par la société Isagri. Il s’agit de ceux qui ont récolté le plus de «J’aime» sur la page Facebook «Bien dans mes bottes».
Si vous voulez plus d’informations ou bien participer au concours, contactez Pauline Desdoits au 03 44 06 71 46 ou à pdesdoits@isagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde