Aller au contenu principal

Implanter 10 hectares de couverts à l'heure pour 1,5 euro

Une journée technique « Semer ses couverts à la volée dans le précédent » est organisée le jeudi 24 octobre à Hombleux (80), à 14h.

Le semis de couverts à la volée dans le précédent permet d'anticiper l'implantation des cultures intermédiaires par rapport à une conduite classique et donc de gagner en productivité.
Le semis de couverts à la volée dans le précédent permet d'anticiper l'implantation des cultures intermédiaires par rapport à une conduite classique et donc de gagner en productivité.
© Romain Crignon

Le semis de couverts à la volée dans le précédent permet d'anticiper l'implantation des cultures intermédiaires par rapport à une conduite classique et donc de gagner en productivité grâce à un démarrage plus précoce du couvert. De plus le chantier est déplacé avant la moisson à un moment où la charge de travail et la concurrence avec les autres chantiers de récolte (pailles, lin) et de semis (colza) est moindre.

Une pratique déjà mise en place par plusieurs agriculteurs

Plusieurs agriculteurs en région et hors région mettent en place le semis à la volée avec des résultats qu'ils jugent suffisamment satisfaisants pour reconduire la technique chaque année. Leurs conduites des cultures intermédiaires ont pu être caractérisées et évaluées au travers d'une démarche de traque aux pratiques innovantes menée dans le cadre du projet « Multifonctionnalité des couverts d'interculture » conduit par Agro-Transfert et ses partenaires. Pour implanter leurs couverts, ils peuvent avoir recours à du matériel spécifique ou au montage de deux petits épandeurs centrifuges sur les rampes du pulvérisateur. La technique permet des débits de chantiers élevés (entre 6 et 10 ha/h) et des coûts hors amortissement faibles (entre 1EUR10 et 1EUR50 par ha).

Ces retours d'expériences ont soulevé des questionnements sur les espèces compatibles avec la technique, les conditions de réussite (impact de la gestion des pailles, des choix de désherbage du précédent, de la date de semis) ainsi que des solutions techniques pour l'épandage sur de grandes largeurs (pellet de semences).

Un réseau d'essais mis en place

Pour apporter des éléments de réponse à ces questions, des essais ont été conduits dans cinq parcelles de l'Oise et de la Somme. Lorsque les pailles sont restituées, les levées qui ont eu lieu début août ont donné lieu à peuplements importants sur l'ensemble des plateformes. Toutes les espèces testées (radis, seigle, vesce de printemps, vesce velue, moha, sorgho, moutarde d'Abyssinie, phacélie, trèfle d'Alexandrie) sont compatibles avec la technique. Malgré la sécheresse importante, la plupart des modalités couvrent le sol au 1er octobre.

Se rendre sur la parcelle d'essais

Pour vous faire une idée plus précise sur la technique, Agro-Transfert et ses partenaires vous invitent à venir visiter l'un de nos essais le 24 octobre. Pour se rendre à la visite, en arrivant dans Hombleux via l'axe Ham Nesle, prendre la rue de Voyennes en direction du centre du village puis la rue du cimetière et enfin le chemin qui mène aux éoliennes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde