Aller au contenu principal

Installation : les règles des avenants s’assouplissent

Depuis le 15 juin 2020, les règles d’avenant à un projet d’installation ont changé.

L’avenant était devenu la «bête noire» des jeunes… C’est du passé assurément aujourd’hui.
L’avenant était devenu la «bête noire» des jeunes… C’est du passé assurément aujourd’hui.
© D. R.

Les jeunes qui ont déposé leur dossier de demande de DJA (dotation jeune agriculteur) après le 1er janvier 2015 sont concernés par les nouvelles règles d’avenant à un projet d’installation. Pour rappel, l’avenant a pour objet de vérifier l’éligibilité aux aides attribuées, et nécessite de réaliser une nouvelle étude économique (PDE), tenant compte des modifications envisagées (nouvelles annuités, nouvelles productions, etc…).

Auparavant, un avenant était demandé si l’entreprise dépassait certains seuils d’investissement, et c’était souvent le cas. L’avenant était devenu la «bête noire» des jeunes… C’est du passé assurément aujourd’hui. Selon la nouvelle instruction technique, les avenants devraient être plus rares (cf. tableau ci-dessous). En effet, il faut retenir la limite de 50 % en plus ou en moins au niveau des effectifs animaux, de la SAU (surface agricole utile) ou de la modification des investissements. Attention, l’avenant doit être réalisé avant de faire la modification envisagée !

Notre conseil : contacter la Chambre d’agriculture de la Somme si vous avez un projet, ils pourront vous préciser rapidement si un avenant est à prévoir ou non. Dans tous les cas, nous vous conseillerons d’informer la DDTM des évolutions dans votre installation pour un suivi le plus efficace possible.

Attention au respect des modulations dans lesquelles vous vous êtes engagés à la demande de DJA (ratio STH/SAU, ratio SAU/UTH…). Ces modulations seront vérifiées lors de l’étape de fin des engagements dans votre cinquième année après votre installation. À  noter, à l’issue de vos quatre années d’engagement, il n’y aura pas de vérification du revenu disponible comme c’était le cas dans l’ancienne programmation, pour tous les dossiers déposés à partir du 1er janvier 2015. Les modalités de réalisation de cette dernière phase de contrôle sont attendues rapidement. Le passage de cette étape permettra de déclencher le versement de 20 % de votre DJA.


Modifications les plus courantes


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde