Aller au contenu principal

Carburant
Interdiction de remplir son jerrican à la pompe

Avec le blocage du dépôt pétrolier de Mardyck depuis une semaine (Flandres TotalEnergies) en raison d’une grève des salariés, et de l’afflux massif des automobilistes à la pompe, le carburant devient rare en région. Le préfet de la Somme a interdit l’achat de carburant dans des bidons jusqu’au vendredi 7 octobre à 23h59, sous réserve de prolongation.

Cette interdiction pourrait être levée le 8 octobre.
© istockphoto

N’imaginez plus faire vos petites réserves personnelles de carburant. Depuis hier, le 5 octobre, Etienne Stoskopf, préfet de le Somme, «a décidé d’interdire la vente et l’achat de carburant dans tout récipient de type jerrican ou bidon jusqu’au vendredi 7 octobre 2022 à 23h59, sous réserve de prolongation», annonce la préfecture dans un communiqué.

Cette décision est prise alors que les difficultés d’approvisionnement en carburant sont réelles depuis quelques jours dans la Somme, comme dans le Nord Pas-de-Calais. «Ces difficultés sont liées au blocage d’un des dépôts approvisionnant les Hauts-de-France en raison d’un mouvement social, mais résultent aussi d’un afflux massif des usagers de la route vers les stations-services, engendrant ainsi une consommation plus élevée qu’habituellement», note la préfecture.

Voilà plus d’une semaine que les salariés de l’Établissement des Flandres TotalEnergies sont en grève. Et si ce n’est pas la seule cause de la difficulté à trouver du carburant dans les stations-services de la région, cela y participe forcément. Les syndicats ont confié à nos confrères de La Voix du Nord que «plus rien ne sort, ni par pipe, ni par camion» du dépôt qui pèse à lui seul 1 250 000 m3 de stockage, soit près de la moitié de la capacité régionale.

Les services de l’État assurent «suivre très étroitement la situation afin de rétablir une situation normale et d’approvisionner en carburant de manière prioritaire les secteurs et professions connaissant des tensions, notamment en mobilisant les autres dépôts de la région.» L’impact est particulièrement ressenti dans la profession agricole, le secteur du transport routier et le secteur de la pêche. Le préfet de la Somme en appelle au «civisme et à la responsabilité de chacun».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
À Thiers-sur-Thève (60), Colette Ringeval et Corentin Bleyaeart ont trouvé le lieu propice au développement de leurs activités très diversifiées : maraîchage bio, poules pondeuses bio, production de miel,  pension de chevaux et vente à la ferme.
Ils partent de zéro pour monter une ferme à leur image
Colette Ringeval et Corentin Bleyaeart, fille et fils d’agriculteurs de la Somme, ont choisi de s’installer hors cadre familial…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde