Aller au contenu principal

JA : l’installation toujours au cœur des débats

600 congressistes sont attendus au Mans du 16 au 18 juin pour échanger sur le foncier, l’installation et les traités commerciaux.

Thomas Diemer, président de JA, (deuxième en partant de la gauche) et les responsables JA présentent leur congrès au Mans.
Thomas Diemer, président de JA, (deuxième en partant de la gauche) et les responsables JA présentent leur congrès au Mans.
© Actuagri

Le 49e congrès de Jeunes agriculteurs (JA) se tiendra pendant trois jours au Mans. Cette année, le rapport moral est consacré au financement des structures dans un contexte de réforme territoriale, qui nécessite pour JA de renforcer leur présence à l’échelon régional.
Autre sujet de préoccupation, les traités commerciaux en négociation (traité de libre-échange UE/Etats-Unis en particulier), qui feront l’objet d’une table-ronde le 18 juin avec, entre autres, un représentant des agriculteurs américains et le président du Réseau des organisations paysannes et de producteurs d’Afrique de l’Ouest. L’enjeu est d’importance puisque si ces traités risquent d’accroître la concurrence pour les produits français, ils offrent également des perspectives d’exportation indispensables aux filières agricoles actuellement en difficulté.

Stéphane Le Foll «fortement attendu»
Enfin, le rapport d’orientation se penchera sur le foncier, autour de quatre thèmes principaux : accès au foncier qui reste le premier frein à l’installation, préservation du foncier, lutte contre le travail à façon, et portage financier du foncier.
La difficulté d’installer des jeunes reste la première préoccupation de JA, et si les chiffres sont stables pour le moment, l’année 2015 soulève un certain nombre de craintes. «Dans la Sarthe, explique le président de JA 72, David Bourdin, le coût moyen d’une installation est à 330 000 euros, alors que, parallèlement, on a des éleveurs qui vendent leur litre de lait 25 centimes, 10 centimes de moins que leur prix d’équilibre». Le ministre de l’Agriculture, lui-même originaire de la Sarthe, doit venir le jeudi matin au congrès où il est «fortement attendu, pour apporter des perspectives aux jeunes qui ont choisi de s’installer en agriculture et d’en faire vivre leur famille», poursuit David Bourdin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde