Aller au contenu principal

Chasse
Jadot et Mélenchon absent du congrès de la FNC, son président assume

Six candidats à l'élection présidentielle sur douze en lice sont invités ce mardi 22 mars à s'exprimer devant le congrès de la chasse française, à Paris. Son président, Willy Schraen, explique pourquoi certains ont été écartés de la tribune.

FNC congrès
© Fédération nationale des chasseurs

Pour la deuxième journée de leur congrès national annuel, les représentants de la chasse française reçoivent depuis ce matin, et jusqu'en milieu d'après-midi, les candidats à l'élection présidentielle. Six d'entre eux, sur douze candidatures officiellement reçues, vont se succéder à la tribune pour exposer leurs propositions en matière de chasse, mais aussi de ruralité et de biodiversité, selon les vœux du président des chasseurs de France, Willy Schraen. Six et pourquoi pas douze ? Parce qu'il y a ceux qui n'ont pas répondu à l'invitation – à l'instar de la socialiste Anne Hidalgo – ou parce qu'ils n'ont pas été... invités.

Au micro de la matinale de RTL, le patron de la FNC a expliqué avoir volontairement mis de côté le candidat investi par Europe Écologie Les Verts, Yannick Jadot, et le candidat de la France Insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon : « Je ne peux pas inviter des gens qui commencent leur programme par une liste d’interdictions pour la chasse. Ce sont des gens qui n’ont pas cherché à avoir un dialogue avec moi, ou avec la chasse française, et qui nous annoncent la bouche en cœur qu’ils veulent interdire la chasse le week-end, ou l’interdire tout court. C’est inacceptable », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Je n’ai aucun état d’âme à ne pas leur offrir une tribune pour nous répéter qu’ils sont contre nous ».

Après un discours d’introduction du président des chasseurs de France, le ballet des candidats a été ouvert par Paul-Henry Hansen-Catta. Ancien président de la fédération départementale des chasseurs de l’Aisne et conseiller régional des Hauts-de-France, il est le porte-parole de la candidate du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, sur les questions liées à la ruralité. Le second candidat à avoir répondu à l’invitation des chasseurs est le député (Résistons) des Pyrénées-Atlantiques Jean Lasalle en personne, confirmant ainsi son intention de poursuivre sa campagne. Les intervenants suivants viendront également s’engager personnellement puisqu’il s’agit de Valérie Pécresse (LR), d’Eric Zemmour (Reconquête) et du nordiste Fabien Roussel (PC). La journée devrait se conclure par l’intervention d’un représentant d’Emmanuel Macron (LREM) en la personne de Marc Fesneau, ministre des Relations avec le parlement et l’un des rares – si ce n’est le seul – membre du gouvernement à pratiquer la chasse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde