Aller au contenu principal

Présidentielle
Jadot veut supprimer la cellule Demeter (agribashing)

Demeter ? C'est la cellule de suivi des atteintes au monde agricole créée en 2019. Mais Yannick Jadot trouve "choquant que le gouvernement ait voulu surveiller les lanceurs d’alertes".  

La cellule Demeter a pour but de lutter contre les violences envers le monde agricole, comme des intimidations, des insultes, des dégradations, des intrusions dans les exploitations…
© D. R.

Lors de ses vœux à la presse le 7 janvier, Yannick Jadot a indiqué sa volonté de supprimer la cellule de gendarmerie Déméter dédiée à la protection des agriculteurs, s’il est élu à la tête de l’État. «Il est choquant que ce gouvernement ait voulu surveiller les lanceurs d’alertes quand ils parlent de pesticides, d’élevage industriel ou des intérêts entre les lobbies et les firmes internationales», s’est agacé le candidat écologiste.

La Somme dispose d'ailleurs, depuis octobre 2020, de sa déclinaison départementale Demeter 80. «L’objectif est une meilleure protection des exploitations et des exploitants, grâce à un meilleur partenariat, résumait la préfète Muriel Nguyen lors de sa signature. L’opinion porte sur vous, agriculteurs, un regard paradoxal. Pendant le confinement, les citoyens ont réalisé qu’ils étaient nourris grâce à vous et se sont rapprochés de vous à travers les circuits courts. Mais d’un autre côté, les modes de production sont très critiqués, parfois avec une radicalité inacceptable.» 

"De la complaisance avec la violence de certains groupes du monde agricole"

Yannick Jadot estime, lui, que «ce gouvernement et les gouvernements précédents ont été complaisants avec la violence de certains groupes du monde agricole et les dégâts qu’ils ont pu causer sur les bâtiments publics». Interrogé sur d’éventuelles alliances avec les autres partis de gauche, Yannick Jadot a maintenu sa position : «les écologistes vont faire cette campagne présidentielle». Et de rappeler, en citant sa nouvelle porte-parole Delphine Batho, «que les communistes et les socialistes ont annoncé leur intention de s'abstenir» dans le cadre d’une proposition de loi de la France Insoumise visant à interdire le glyphosate. Un vote qui, selon Yannick Jadot, «vous dit à quel point on a besoin des écologistes pour défendre le vivant, la biodiversité et la qualité de notre alimentation».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Yann Joly espérait faire reconnaître le «trouble de voisinage» causé par les éoliennes sur son troupeau. Le TGI de Paris l’a débouté, mais il souhaite faire appel.
Yann Joly, débouté, poursuit son combat face au parc éolien
Après l’audience du 16 novembre dernier, le tribunal judiciaire de Paris a rendu son verdict : Yann Joly, qui a vu son troupeau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde