Aller au contenu principal

Chasse
Je chasse, je randonne, je signale ma présence

La Fédération des chasseurs de la Somme et la Fédération départementale des randonneurs s’engagent à signaler mutuellement leur présence dans la nature par le port d’une chasuble orange.

Chevilles ouvrières du partenariat entre randonneurs et chasseurs, mécènes et partenaires ont procédé mardi 5 décembre à la distribution de plusieurs centaines de gilets de couleur orange pour rendre plus visible la pratique de la randonnée, et améliorer la sécurité des pratiquants.
Chevilles ouvrières du partenariat entre randonneurs et chasseurs, mécènes et partenaires ont procédé mardi 5 décembre à la distribution de plusieurs centaines de gilets de couleur orange pour rendre plus visible la pratique de la randonnée, et améliorer la sécurité des pratiquants.
© V. F.

Ils empruntent les mêmes chemins, partagent le même espace et auront bientôt en commun le fait d’être revêtus d’une chasuble de la même couleur, l’orange. Mardi 5 décembre, représentants des chasseurs et des randonneurs de la Somme ont franchi une étape supplémentaire dans leur volonté de rapprochement en donnant l’occasion aux premiers d’offrir aux seconds des gilets de sécurité de couleur orange. L’opération qui a été financée par des partenaires «historiques» des deux associations – le Crédit agricole Brie Picardie, les assurances Axa – s’est tenue dans la Maison de la Nature en Somme (tout un symbole) en présence des représentants de la commune de Lamotte-Brebière, du Conseil départemental et de l’État.

 

Se rendre visibles

Comme ils l’avaient déjà affirmé en septembre dernier, lors d’une journée «portes ouvertes» de la Fédération des chasseurs de la Somme, chasseurs et randonneurs partagent tout un tas de points communs, à commencer par celui de pratiquer leur loisir dans la nature. «Cette nature, a souligné Yves Butel, président des chasseurs samariens, n’appartient pas à une catégorie de personnes. On la pratique, on la partage. Et elle est assez vaste pour que chacun qui y a une activité cohabite avec les autres.» Seulement, pour que la cohabitation se passe dans de bonnes conditions, il y a des bonnes pratiques à suivre. Et se rendre visible des autres en fait partie. «À la chasse, a rappelé Yves Butel, cela fait maintenant un certain nombre d’années que les chasseurs portent des vêtements de couleur orange pour être visibles et en aucun cas, nous ne reviendrons en arrière.» Porter des vêtements «voyants» est sans doute ce qui a permis de diminuer drastiquement le nombre d’accidents, comme l’accent mis sur la formation. Profitant de l’occasion qui lui était donnée de détailler les efforts des chasseurs en matière de sécurité, le président de la Fédération des chasseurs de la Somme a rappelé la mise en place d’une formation décennale obligatoire sur le sujet, ainsi qu’une formation destinée aux responsables de chasse.

 

Associer chasseurs et randonneurs

À l’issue d’une cérémonie d’officialisation de la démarche «gilets orange», les représentants des randonneurs samariens sont repartis avec plusieurs cartons de chasubles sur les bras : «Il nous reste maintenant à les distribuer à nos adhérents ainsi qu’aux clubs affiliés», a déclaré le président du comité départemental FFR de la Somme. Si le gilet orange vise à rendre «visibles» les randonneurs aux yeux des chasseurs, il s’agit aussi pour Philippe Dieudonné de se rendre moins vulnérables face au risque d’accident avec les véhicules, par exemple. «Ce gilet va renforcer la protection de nos pratiquants» a-t-il affirmé, de la même manière que l’entretien et le balisage des sentiers de randonnée. D’autant que le nombre de randonneurs ne cesse de croître. Selon la FFR, en 2021, 27 millions de Français ont fait au moins une randonnée dans les douze derniers mois.

L’idée de mettre en place un partenariat entre randonneurs et chasseurs est d’ailleurs née d’une discussion sur l’aménagement d’un sentier – le GR 124 – traversant le site de la Maison de la nature en Somme. De là, rappelle M. Dieudonné, sont parties des discussions et une volonté «de faire des choses ensemble». S’il existe bien une convention nationale entre la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et la Fédération française de randonnée, dans la Somme, les échelons départementaux de ces instances ne veulent pas être en reste : «Dans les prochains mois, nous serons amenés à nous revoir», a indiqué Philippe Dieudonné ; citant par exemple l’opération Hauts-de-France propres ou des comptages d’animaux.

 

Des éthylotests distribués aux responsables de chasse

C’est le second pan d’un programme d’amélioration de la sécurité à la chasse dévoilé par la Fédération des chasseurs de la Somme le mardi 5 décembre : sensibiliser à la consommation d’alcool pendant un acte de chasse. Pour cela, la FDC 80, via ses agents, est en train de distribuer aux responsables de chasse du département des éthylotests qui devront à leur tour les remettre à leurs sociétaires. «L’idée de cette opération, c’est d’inciter autant que possible à la sobriété pendant la chasse, mais aussi sur la route du retour à la maison», a souligné Yves Butel. Preuve déjà que le travail porte ses fruits, le président des chasseurs de la Somme le constate : «On voit de plus en plus de groupes de chasseurs pratiquer en continu, c’est-à-dire sans faire de pause le midi. Le repas se fait en milieu d’après-midi, ce qui limite le risque d’avoir des personnes alcoolisées pendant l’acte de chasse.» Du côté de la préfecture de la Somme, l’initiative est accueillie avec intérêt, comme l’a souligné le directeur du cabinet du préfet, Florian Straser : «La sécurité, que ce soit à la chasse ou ailleurs, est un sujet qui nous préoccupe. Nous ne pouvons que nous réjouir que des initiatives soient prises pour l’améliorer.» Et le représentant de l’État de rappeler que la distribution des éthylotests a fait l’objet d’une démarche «inédite, pionnière en France de la part d’une fédération des chasseurs», et profitant de crédits d’un fonds national de lutte contre les addictions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde