Aller au contenu principal

Chasse
« J’en ai rien à foutre de réguler », s'emporte le patron des chasseurs Willy Schraen

L'opposition entre chasse de régulation et chasse de loisir ne plait pas au patron des chasseurs de France, Willy Schraen, qui l'a rappelé lors de son passage au micro de l'émission Les Grandes Gueules, sur RMC, le 9 novembre, où il officie en tant que chroniqueur.

© Les Grandes Gueules - RMC

« Moi mon métier, c’est pas chasseur, j’en ai rien à foutre de réguler », a lancé le président des chasseurs de la FNC Willy Schraen sur le plateau des Grandes gueules (RMC) le 9 novembre. « Nous, on prend du plaisir dans l’acte de chasse. Tu crois qu’on va devenir les petites mains de la régulation ? », a poursuivi le patron des chasseurs.

Une déclaration qui a surpris Florent Leprêtre, responsable de la commission faune sauvage de la FNSEA. « C’est décevant de voir les chasseurs baisser les bras sur la régulation, alors que l’Etat leur confie une délégation de service public », regrette le président de la FNSEA Centre-Val-de-Loire.

Dans l’entourage de Willy Schraen, on plaide pour « un emportement ». « Ce qui énerve M. Schraen, c’est qu’on oppose la chasse de régulation à la chasse de loisir », assure-t-on. Et de rappeler qu’il s’exprimait non en tant que président de la FNC mais en tant que chroniqueur. Mais pour Pierre Rigaux, naturaliste anti-chasse, la saillie pourrait être délibérée. « Une partie des chasseurs à la base s’inquiète de la communication récurrente sur la régulation, qui pourrait remettre en cause les autres types de chasse qui restent majoritaires », analyse-t-il. Car avec 800 000 sangliers tués en 2020, la régulation demeure un phénomène marginal pour les chasseurs comparés aux trois millions de faisans, ou aux cinq millions de pigeons ramiers prélevés chaque année, selon les données ONCFS de 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L214
Une pétition demande la dissolution de L214
Des agriculteurs ont lancé le 13 novembre une pétition en ligne pour dénoncer les agissements de l’association de protection…
«Soulagement» pour les agriculteurs futurs méthaniseurs d’Ailly-sur-Somme
Après une consultation publique houleuse, et plusieurs modifications pour tenter de contenter tout le monde, le projet d’unité de…
Poulehouse se grille avec ses partenaires
Partageant largement sur les réseaux sociaux son différend avec le groupe coopératif Noriap, sa filiale Cocorette et Œufs Nord…
Yann Joly espère que le Tribunal de grande instance de Paris reconnaîtra le «trouble anormal de voisinage» causé par  les éoliennes. Il pourrait ainsi réclamer une indemnisation financière des pertes liées à l’arrêt de son élevage laitier. 
Yann Joly devant le TGI : « Je n’ai plus rien à perdre »
Yann Joly, ancien éleveur laitier du Boisle, a vu son troupeau dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013.…
Le méthaniseur de Fabien et Anne-Sophie Niquet assure une complémentarité à leur activité d’élevage laitier. 
Une diversification méthanisation réussie : ils partagent leur expérience
Ces 26 et 27 octobre, Fabien et Anne-Sophie Niquet ouvrent leurs portes aux professionnels de l’agriculture puis au grand public…
Pour le sénateur Demilly, Mousline est « essentielle pour l'est de la Somme »
Le 28 octobre, le groupe Nestlé, propriétaire de la marque Mousline, a annoncé que les activités de production et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde