Aller au contenu principal

Politique
Jérôme Lavrilleux (UMP) sur une exploitation de la Somme

Les candidats aux Européennes en campagne.

Jérôme et Christelle Tassart présentent leur exploitation et leurs attentes à Jérôme Lavrilleux.
Jérôme et Christelle Tassart présentent leur exploitation et leurs attentes à Jérôme Lavrilleux.
© AAP

En période de campagne aux élections européennes, de nombreux candidats sillonnent leur «région élective», et cherchent à rencontrer «le monde rural» et plus particulièrement des agriculteurs. Ce fut  le tour du candidat UMP, Jérôme Lavrilleux, qui, lors de sa journée du 12 mai sur le département de la Somme, s’est rendu sur l’exploitation de Mr et Mme Tassart  à Grivillers (canton de Montdidier).
Ces derniers ont présenté leur exploitation, reposant sur un modèle intensif crétauer de valeur ajoutée : au-delà des grandes cultures, les plantes sarclées et pommes de terre (fécule et consommation) y ont été développées en préservant un atelier laitier (en Société Civile Laitière) et une activité avicole (Matines). Sur l’année, près de 25 personnes travaillent sur le périmètre de l’exploitation.
Ce type d’exploitation illustre parfaitement le malaise agricole actuel, avec un empilement de contraintes liées à la fois à l’émission des directives européennes et à leur transcription en droit français, et dans le même temps un déficit de compétitivité, notamment sur le coût du travail et une baisse des aides d’autant plus forte du fait de la diversité de l’exploitation.Dans le jeu de «ping pong» auquel se livrent en général l’Europe et les Etas membres, pour définir où est la cause des tracasseries, l’attente de l’agriculture est de garder une Europe qui veille à la convergence sociale et fiscale des Etats membres, et des députés européens qui veillent à ce que les traductions nationales restent cohérentes avec l’esprit des directives européennes, et n’aggravent pas la situation.
La question est posée au candidat par Mr et Mme Tassart, qui, comme l’ensemble de la profession,  espèrent que la démonstration sur site des difficultés agricoles permettra de ramener cette cohérence entre l’Europe, la France, et les territoires agricoles.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde