Aller au contenu principal

Éducation
L214 dans les écoles ? Le rectorat d’Amiens se fait secouer les puces

La présence de publications éditées par l’association L214 dans des établissements scolaires choque la profession agricole du département qui s’en est émue auprès du recteur de l’académie d’Amiens.

Président de la FDSEA de la Somme, Denis Bully ne comprend toujours pas comment des publications éditées par l’association L214 ont pu se retrouver encore dernièrement dans les classes d’établissements scolaires de l’Amiénois.

Cette « découverte » date d’il y a quelques semaines – on était alors au mois de février -, ce qui a conduit le responsable professionnel à saisir par courrier le rectorat d’Amiens pour des explications le 8 février dernier.

Responsable professionnel, mais d’abord éleveur, Denis Bully trouve « cette démarche pour le moins surprenante. » Et s’en explique : « Au-delà d’une volonté de protection du monde animal qui ne peut que réunir chacun à commencer par nos jeunes élèves, L214 véhicule également dans certains de ses articles des thèses anthropomorphistes, brouillant totalement le lien entre l’animal et la société. Cela se traduit par exemple par l’utilisation d’un vocabulaire inadapté pour désigner les relations ascendants/descendants des animaux. C’est ainsi que les termes « bébé ou maman » usurpent régulièrement les termes de « veau et de vache » ; au-delà de la confusion entre l’homme et l’animal, cela écorne bien évidemment la langue française dès le plus jeune âge ».

Dans la suite de son propos, ce sont les « méthodes » de l’association qui sont pointées du doigt. Des actes qui, selon Denis Bully, « sont de nature à altérer la construction du libre arbitre des jeunes élèves ».

Adressé à différentes personnalités politiques du département, ainsi qu’aux représentants de l’État, le courrier d’indignation de Denis Bully a trouvé ces derniers jours une oreille attentive auprès du président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand.

Mercredi 10 mars, ce dernier a lui aussi pris la plume pour s’adresser au recteur d’académie. Faisant référence à la « colère » du président de la FDSEA80, Xavier Bertrand fait part également de son étonnement : « La protection des animaux est une cause qu’il faut défendre, mais cette association (L214, NDLR) a été condamnée à de nombreuses reprises pour atteinte à la vie privée et violation de domicile ». On est ainsi loin des comportements et valeurs qui devraient être transmises et apprises dans les écoles…

Puis le président du Conseil régional en remet une louche et rappelle : « N’étant pas agréée par l’Etat, elle n’est pas en droit de diffuser ce type de publications au sein d’établissements scolaires ». Aussi, il demande au recteur d’académie « de prendre les mesures qui s’imposent pour remédier à cette situation le plus rapidement possible ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde