Aller au contenu principal

La Belgique accueille la 14e édition de PotatoEurope

Quatre ans après son dernier passage en Belgique, le salon PotatoEurope investit de nouveau le plat pays. Du 4 au 5 septembre 2019, 216 exposants accueilleront les visiteurs à Kain, près de Tournai.

Les démonstrations d’arracheuses de pommes de terre constituent, tous les ans, un temps fort incontournable du salon. 
Les démonstrations d’arracheuses de pommes de terre constituent, tous les ans, un temps fort incontournable du salon. 
© D. R.

Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas. Quatre pays parmi les plus importants pour la filière pomme de terre européenne. Quatre pays qui, ensemble, ont décidé depuis 2006 d’organiser une fois par an le salon professionnel de la pomme de terre.
À chaque événement son territoire d’accueil : pour la 14e édition, c’est la Belgique qui recevra visiteurs et exposants, les 4 et 5 septembre prochains à Kain.

L’ensemble de la filière
Les quelque 216 exposants réunis sur place présenteront des profils variés, tant et si bien que tous les secteurs de la filière auront leur mot à dire durant le salon. Du machinisme aux plants, en passant par les engrais ou la conservation, tous les maillons de la chaîne auront un, voire plusieurs, stands dédiés.
Cette diversité est rendue possible par la dimension internationale du salon. Pas moins de 16 nationalités seront représentées, certains pays comme le Royaume-Uni et les Pays-Bas érigeant même un pavillon national. Après les 7 700 visiteurs de 2007 et les 9 500 de 2011, Fedagrim (la Fédération belge des fournisseurs de machines, bâtiments et équipements pour l’agriculture et les espaces verts), qui organise l’événement sur son sol, espère battre son record et atteindre les 10 000 curieux.
Au menu pour ceux qui feront le déplacement : de nombreuses démonstrations, mais également la possibilité d’assister à des présentations orales.

Démonstrations et réseautage
Le coup d’envoi officiel de l’événement sera donné à l’occasion d’une soirée de «réseautage», introduite par une présentation «Pecha Kucha» (format synchronisant une présentation orale à la projection de vingt diapositives). Dix passionnés, francophones anglophones ou néerlandophones, aborderont la pomme de terre sous tous ses aspects au travers de thématiques comme la technique, la cuisine, la science ou encore l’histoire. Cette soirée se tiendra au Théâtre Saint-Luc de Tournai, le 3 septembre à partir de 19 heures. Tout le monde est le bienvenu, à condition toutefois de s’être inscrit au préalable.
Les visiteurs pourront assister aux traditionnelles démonstrations de machines. Arracheuses, lignes de stockage et remorques transbordeuses seront mises à l’honneur.
Une présentation complète de champ d’essais aura également lieu. L’accent sera mis sur les essais de phytos et d’engrais. Enfin, le salon entend promouvoir les technologies du futur. L’une des parcelles sera exploitée à l’aide de la méthode «precision farming» : la plantation variable, l’application d’engrais et la pulvérisation variable en fonction de données récoltées par des drones ou des satellites seront testées.
En septembre, la Belgique va mettre la pomme de terre dans tous ses états !

Pratique :
Entrée : 15 sur place,
12 en prévente (potatoeurope.be).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde