Aller au contenu principal

La commande de vaccin doit passer par le GDS

Les doses de vaccin achetées par l’Etat vont arriver progressivement dans les centrales d’achat vétérinaires.

© AAP

Elles seront en nombre suffisant pour protéger 8 millions de bovins et deux millions et demi d’ovins et caprins. Les livraisons devant s’étaler sur plusieurs semaines, la priorité a été donnée aux départements de la zone réglementée dont la nouvelle (grande) région est exclue pour l’instant. En pratique, il n’est donc pas possible de garantir que les vaccins seront disponibles avant la sortie des animaux, d’autant que, chez les bovins, deux injections à trois semaines d’intervalle sont requises.
Le vaccin est mis à disposition gratuitement par le relais des vétérinaires qui sont toutefois fondés de facturer certains frais (ordonnances, gestion des stocks, conservation) ; d’autre part, les animaux devant être certifiés vaccinés (export ou autre motif) le seront par le vétérinaire qui facturera ces actes. Forts de ces éléments, les éleveurs désirant vacciner doivent retourner un bon de commande au GDS départemental : pour les petits ruminants, ils ont été transmis en fin d’année (au besoin, appeler le GDS pour obtenir ce bon s’il est égaré ou pas reçu à ce moment-là), pour les bovins, un envoi collectif est en cours (s’adresser au GDS en cas de problème). Il est conseillé d’en avertir également le vétérinaire dans les meilleurs délais.
Il est utile de rappeler que les pertes cliniques peuvent être conséquentes, en particulier chez les petits ruminants et que la période à risque devrait se situer en fin d’été 2016.

Pour toute autre information, contacter le GDS.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde