Aller au contenu principal

Fruits et légumes
La confiance sans cesse renouvelée des consommateurs

Interfel et FranceAgriMer ont présenté, au Salon de l’agriculture, le traditionnel baromètre de confiance des fruits et légumes. Cette confiance est au plus haut.

Depuis 2019, la confiance dans les fruits et légumes frais et chaque année mesurée au-dessus de 90 %.
Depuis 2019, la confiance dans les fruits et légumes frais et chaque année mesurée au-dessus de 90 %.
© D. R.

Globalement, les produits frais ont une cote de confiance exceptionnellement élevée : 96 % des consommateurs déclarent avoir confiance dans ces produits. Et 40 % des Français déclarent avoir «tout à fait confiance» dans les produits frais, loin devant les produits surgelés (27 %), les conserves (25 %) et les plats cuisinés (13 %). Le score de confiance atteint 94 % pour les fruits et légumes frais, au même niveau que le pain. C’est un des scores les plus élevés pour ce baromètre qui existe depuis dix ans. Depuis 2019, la confiance dans les fruits et légumes frais et chaque année mesurée au-dessus de 90 %. Cette confiance est portée par trois facteurs : l’origine des produits, citée spontanément comme facteur de réassurance par trois Français sur dix (30 %), suivi par l’aspect des produits (26 %) et la maîtrise de l’approvisionnement (21 %). Cette confiance repose sur différentes sources d’information jugées comme fiables par les Français. Au premier rang de ces sources, on trouve les associations de consommateurs, suivies des professionnels de santé, de la famille et des amis, des primeurs et commerçants spécialisés, des agriculteurs et des scientifiques.

 

Prix comparés

La satisfaction du consommateur est elle aussi mesurée à un niveau élevé (82 %). Plusieurs éléments participent à cette satisfaction : l’aspect visuel des produits (90 % satisfaits), la facilité et la rapidité de préparation (respectivement 89 % et 87 %), ainsi que les apports nutritionnels (81 %). En revanche, les Français restent préoccupés par la question du prix des fruits et légumes : seulement 36 % des Français se disent satisfaits du prix des fruits et légumes, le niveau le plus bas depuis dix ans. Ce sentiment est renforcé par le contexte inflationniste. Et le prix est devenu le troisième critère d’achat des fruits et légumes derrière la saisonnalité du produit (1er critère d’achat pour 65 % des consommateurs), la provenance ou l’origine (63 %). 44 % des Français citent le prix comme critère d’achat, soit + 11 % en deux ans. Cela se traduit dans les actes d’achat. Ainsi, 70 % des Français indiquent comparer plus qu’avant les prix, 50 % achètent moins qu’avant des produits avec des labels ou des signes de qualité. Au final, un Français sur quatre déclare avoir réduit ses dépenses pour l’achat de fruits et légumes frais. Enfin, bonne nouvelle pour la filière : malgré une pression médiatique, alimentée par certaines ONG et associations de consommateurs, le niveau d’inquiétude des Français face à la présence de pesticides est au plus bas depuis dix ans : moins de quatre français sur dix se déclarent très inquiets.

 

L’opinion des Européens

En cette année d’élections européennes, Interfel a souhaité comparer l’opinion des Européens sur les fruits et légumes frais. L’enquête a été menée dans cinq pays : la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas. Les consommateurs de ces cinq pays sont conscients de l’importance des fruits et légumes dans l’alimentation. Ainsi 64 % d’entre eux souhaitent à l’avenir évoluer vers un régime alimentaire de plus en plus végétal, avec plus de fruits, de légumes et de céréales. Et 81 % aimeraient dans l’idéal consommer davantage de fruits et légumes. Trois freins à la consommation sont mis en avant : le prix (pour 50 % des Européens interrogés), la praticité (35 %), et la qualité gustative (29 %). Les participants à l’enquête souhaitent que cette consommation des fruits et légumes soit encouragée soit par la mise en place de programmes d’éducation nutritionnelle (84 %), soit par la création d’un chèque fruits et légumes (75 %). Enfin, l’enquête révèle les fruits et légumes frais préférés des Européens interrogés : le brocoli, la salade et la tomate en légumes, la pomme, la banane et la fraise en fruit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Dans certaines régions de production, les conditions d’arrachage et de stockage ont été perturbées par les conditions  météorologiques, obligeant planteurs, usines et coopérative à s’adapter.
Les trois raisons d’une rémunération «jamais atteinte» pour les betteraviers de Tereos

Le groupe coopératif sucrier Tereos a annoncé fin de semaine dernière une rémunération «jamais atteinte» des betteraves à ses…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde