Aller au contenu principal

Sanitaire
La demande d’autopsie à l’équarrissage passe désormais par le GDS

Attention : une nouvelle disposition pour faire autopsier les animaux à l’équarrissage.

L’autopsie constitue une aide précieuse au diagnostic quand le vétérinaire n’y voit pas clair ou en cas de mortalité inhabituelle du bétail. Un rapport d’autopsie est par ailleurs exigé dans la plupart des dossiers d’indemnisation. Le vétérinaire peut la réaliser en ferme (c’est l’idéal car le cadavre est frais), à condition cependant de recoudre l’animal, ce qui en décourage beaucoup. Le laboratoire départemental assure également la prestation mais il faut convoyer le cadavre par ses propres moyens ce qui complique l’affaire, surtout s’il s’agit une vache…
L’autopsie au clos d’équarrissage est donc souvent la solution la plus pratique. Seul bémol, le délai de réalisation qui peut atteindre plusieurs jours après la mort du bovin, ce qui est très préjudiciable en période estivale. Aussi, la décision brutale d’Atemax, en début d’année, de mettre fin à ce service pour de mauvaises raisons a provoqué sur le terrain une levée de boucliers. Après moult discussions et négociations au niveau national entre GDS France et le puissant groupe Akiolis qui possède les usines Atemax, un accord a été trouvé : le GDS départemental sera l’unique interlocuteur, commandera les autopsies sur demande des éleveurs et participera au coût induit de présentation des cadavres (au vétérinaire sur place) à raison de 18 € HT par autopsie.

La nouvelle procédure
Pour obtenir une autopsie, l’éleveur doit à présent contacter le GDS et lui communiquer un certain nombre d’information sur l’animal. Le GDS relaie la commande à Atemax, ainsi que l’enlèvement (l’éleveur n’a plus à demander l’enlèvement dans ce cas – et ce cas seulement). Pour des raisons pratiques, sur les deux départements de l’Oise et de la Somme l’éleveur fera sa commande par téléphone au 03 22 89 39 90 (GDS 80 à Amiens).
Il est nécessaire de renseigner le GDS sur le site concerné qui figure sur les précédents bons d’enlèvement. Les deux départements sont globalement scindés de la façon suivante : au sud-ouest d’une courbe descendante Abbeville-Amiens-Beauvais, c’est Atemax Ouest (St Aubin-le-Cauf, dépt 76), au nord-est de cette courbe, c’est Atemax Nord-Est (Vénérolles, dépt 02).
En cas d’échec à joindre le GDS dans la journée (pour quelque motif que ce soit), l’éleveur adressera sa demande d’enlèvement comme habituellement (il n’y aura donc pas d’autopsie).

Désigner un vétérinaire
L’éleveur doit enfin désigner un vétérinaire : ce peut être le sien (ou tout autre acceptant de se rendre sur place) ou à défaut (situation de loin la plus fréquente) le vétérinaire intervenant habituellement sur le site. L’autopsie est ensuite facturée à l’éleveur selon le mode libéral, indépendamment du forfait de 18 € réglé par le GDS (qui sera refacturé en retour aux non adhérents).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde